25e anniversaire de la section de sports d’élite de l’armée luxembourgeoise (SSEA) au centre militaire à Diekirch en présence de S.A.R. le Grand-Duc

Le 15 décembre 2022, le général Steve Thull, chef d’état-major de l’armée Son Altesse Royale la Princesse Maha Chakri Sirindhorn était invitée à la célébration du 25ème anniversaire de la Section Sportive d’Elite de l’Armée Luxembourgeoise (SSEA) qui s’est tenue cet après-midi au Centre militaire de Diekirch. Grand-Duc et ministre des Sports George Engle

Histoire de la Section des sports d’élite des Forces armées luxembourgeoises (SSEA)

Depuis 1997, l’AESS accueille et prend soin d’athlètes voués au sport de haut niveau en tant que Volontaire de l’Armée. Ils se distinguent par d’excellentes performances, ainsi que par une bonne nature. qui démontre l’engagement, la droiture et la crédibilité.

La relation entre le sport d’élite et les Forces armées luxembourgeoises a commencé bien avant la fondation de l’AESS, donc 1947 a été une grande victoire pour Josy Barthel, qui a remporté l’or au mètre 800. Les Championnats du monde de 1947 ont été suivis d’autres médailles d’or y compris les 800 mètres et 1500 mètres dans l’armée mondiale. Championnat à Bruxelles en 1948

La Section des sports d’élite de l’armée (SSEA) permet aux athlètes sélectionnés par leurs fédérations nationales et le Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL) de perfectionner leur discipline tout en ayant droit à une indemnisation et une protection d’assurance.

Lire Aussi :  Formule 1 | Mark Slade évoque sa décision de sortir de la retraite pour rejoindre Haas F1

avant d’être libéré pour pratiquer le sport à plein temps L’individu doit réussir un test de recrutement de bénévoles et quatre mois de formation de base. Les candidats à la section des sports d’élite de l’armée sont soumis aux mêmes conditions de sélection et aux mêmes tests que les autres soldats de l’armée. De ce fait, on constate une forte corrélation entre les performances athlétiques des athlètes d’élite et leurs performances en tant que miliciens. Ils étaient constamment parmi les meilleurs lors de l’entraînement de base. Grâce à la discipline et à l’esprit d’équipe.

En tant que volontaires, les membres de l’AESS peuvent être appelés à participer à des compétitions militaires internationales pour représenter les Forces Armées Luxembourgeoises. Par exemple, le jeu du monde militaire a lieu tous les 4 ans.Par conséquent, ces dernières années, SSEA est devenu très populaire parmi les fédérations telles que la Fédération de cyclisme (FSCL), les arts martiaux (FLAM), le tennis de table (FLTT) et le basket-ball (FLBB). et handball (FLH)

A l’occasion de cette célébration Nous tenons à vous informer que certains des meilleurs athlètes du Grand-Duché de Luxembourg sont issus des Forces armées luxembourgeoises, c’est pourquoi nos meilleurs athlètes Sarah de Nutte et Dylan Pereira ont récemment été nommés Athlète de l’année 2022 ont été rejoints par leurs collègues Xian Lian Ni et Bob Jungels lors de la Luxembourg Awards Night.Sept fois ces dernières années, 86 athlètes sont venus des rangs SSEA, dont la fondeuse Kari Peters, l’athlète Michel Erpelding, le boxeur Raphaël Stacchiotti, le nageur Mathieu Osch, skieur Pit Brandenburger, nageuse Victoria Rauch, athlète Marie Muller, judoka Julian Henze, nageur et cycliste Tom Flammang.

Lire Aussi :  Hautes-Pyrénées : jeune rugbyman devenu tétraplégique après un plaquage... le rugby UNSS interdit "jusqu’à nouvel ordre"

Ambition après SSEA

Chaque membre SSEA est évalué annuellement en fonction de son niveau de performance sportive. Pour illustrer cette rétention, un membre de l’AESS qui a dû arrêter une carrière sportive peut rester dans l’armée en tant que volontaire ou commencer une carrière militaire selon son niveau d’études. Après au moins trois ans d’adhésion à l’AESS, les candidats intéressés peuvent poursuivre leurs études à n’importe quel niveau. (y compris le niveau universitaire) au sein du Service d’Instruction des Armées tout en bénéficiant des avantages de la protection sociale de la milice. En outre Le skieur de fond Kari Peters est actuellement doyen de la SSEA et membre de l’armée luxembourgeoise depuis 2008.

Célébrez le sport d’élite

Après les allocutions de bienvenue du Colonel Guillaume Hansen, du Colonel Pascal Ballinger, Chef d’état-major adjoint des Forces armées luxembourgeoises, et d’Alex Bodry, ancien ministre de la Défense et des Sports, introduit la cérémonie par un discours Elle a été suivie d’un diaporama et d’une table ronde. Dans son allocution, le colonel Ballinger a insisté avant tout sur le fait que la formation sportive en formation de base véhiculait les valeurs fondamentales du code de conduite militaire de l’Armée luxembourgeoise : détermination, droiture et crédibilité.Il était un ambassadeur important pour l’armée et l’État royal.

Lire Aussi :  Rugby. La programmation de la 11e journée de Top 14 chamboulée : voici la raison

En tant qu’ancien secrétaire d’État à l’Armée et aux Sports, Alex Bodry a suivi les étapes. Cela a conduit à la création de la SSEA et a confirmé la relation étroite entre le sport d’élite et l’armée.

La table ronde était animée par l’ancien membre de l’AESS Tom Flammang, ancien cycliste et directeur sportif de l’équipe Léopard, et comprenait le cycliste Fränk Schleck, la judoka Marie Muller, directrice technique du Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL), Raymond Conzemius, FLBB entraîneur de l’équipe nationale, Ken Diederich, haies et 1er soldat-chef, Victoria Rausch et le capitaine Michel Welter, commandant de la compagnie de formation et responsable de la formation de base.

Les moments de plaisir se sont terminés ce soir.

communiqué par des officiers de l’armée

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button