Bayer condamné à verser 11 135 euros à l’agriculteur Paul François, dix-huit ans après son intoxication par un herbicide de Monsanto

Paul François devant son pulvérisateur dans sa ferme de Bernac (Charente) le 28 juillet 2015.

C’est une autre bataille acharnée contre Monsanto, et la victoire finale est douce-amère. Dans une ordonnance du tribunal rendue le 7 novembre Le monde Un tribunal de Lyon a condamné le géant allemand de l’agrochimie Bayer, qui a racheté Monsanto en 2018, à verser 11 135 euros à l’agriculteur Paul François. “Bien sûr, pour la première fois la justice française a accusé un fabricant de pesticides d’avoir drogué un agriculteur, mais si je mettais 11 135 euros de mes quinze ans de vie entre parenthèses et que je passais une nuit blanche, je mettrais plutôt cette fois à jouer. Loto ! »répondit Paul François.

Fatigué, malade, fermier, maintenant 58 ans, en attente “seule indemnisation” finalement, “tourner la page”. Sceau d’as. Jeudi 8 décembre, il se préparait à une nouvelle mobilisation devant la délégation du Bayer à Bruxelles, en compagnie de plusieurs associations environnementales et sanitaires et de députés européens. “La fin de l’impunité”.

Bras de fer sans fin

L’histoire de Paul François a déjà été racontée. Il a même inspiré une série télévisée, Jeux d’influence, Diffusé sur Arte. Le 27 avril 2004, un agriculteur charentais s’est gravement empoisonné par inhalation de vapeurs de pesticides alors qu’il pensait que son vaporisateur était vide.

Lire Aussi :  En France, le privé réinvente les auberges de jeunesses

L’herbicide Lasso, commercialisé par une firme américaine, a été interdit trois ans plus tard, en 2007, en raison de son potentiel cancérigène. Paul François a poursuivi Monsanto cette année-là. Le début d’une lutte sans fin devant le tribunal, ainsi que des souffrances de longue durée : nombreuses hospitalisations, évanouissements, faiblesse, maux de tête aigus, évanouissements, vertiges, bégaiement, anxiété…

Lire Aussi :  les médecins généralistes désormais autorisés à prescrire l'antiviral Paxlovid

En 2012, la Justice a reconnu Monsanto “responsable des dommages” Paul François est blessé et condamne la firme “remboursement” Agriculteur. Mais entre Monsanto, qui fait polémique jusqu’à ce que l’agriculteur s’enivre, puis entre le pourvoi de Bayer et le pourvoi en cassation, il faudra une décennie à la justice pour déterminer le montant des indemnités.

Lire aussi (2019) : L’article est pour nos abonnés Paul François, les pesticides et la lutte contre Monsanto

“Cette décision est la sixième décision de justice à tenir Monsanto responsable, donc je suis ravi.François Lafforgue, un avocat qui a accompagné Paul François dans son combat pendant quinze ans, s’en est expliqué. Cependant, le montant de l’indemnisation n’est pas proportionnel aux dommages causés. »

Paul François réclamait un peu plus d’1 million d’euros au groupe allemand pour souffrances physiques et morales et préjudices professionnels liés à son incapacité à travailler normalement. Mais le tribunal de Lyon a jugé que si Paul François avait bien été victime d’une intoxication aiguë due à un stress post-traumatique le 27 avril 2004, l’état chronique ne pouvait être imputé à l’inhalation de Lasso. De plus, le juge a déduit les indemnités versées par les compagnies d’assurances, qui ont été évaluées à 142 000 euros, soit un montant d’indemnisation de 11 135 euros.

Lire Aussi :  trois détenus dont Arnaud Mimran et un ex-directeur de détention jugés pour corruption

Il vous reste 49,01% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button