cette blessure de Vincent Cassel qui aurait pu compromettre le tournage

Avec un certain charme polaire, Les rivières pourpres diffusé sur France 3 ce lundi 14 novembre 2022 à 21h10 Un tournage exigeant physiquement pour Vincent Cassel, qui s’est assez gravement blessé lors d’une séquence.

Suite sous cette annonce

Indépendamment de l’existence ou non d’un consensus ou d’une réponse critique, certains films sont d’énormes succès en salles. Les rivières pourpres, qui a attiré plus de 3,1 millions de curieux et marqué l’histoire du cinéma français, en est un parfait exemple. Encore mieux, le film Mathieu Kasovitz fait partie de ceux ancrés dans le temps par leur unicité. Nous sommes en 1999, quatre ans après l’OVNI Détester, le réalisateur français adapte le best-seller publié par Jean-Christophe Granger il y a un an, bien avant que la série du même nom n’ait pu s’arrêter. Travailler avec l’auteur sur un scénario solide, pas dans un tendre coulisses de cinéma, Mathieu Kasovitz se lance alors dans une production ambitieuse, à la fois visuelle (avec ses paysages français au service d’une esthétique austère) et scénique élaborée. Les rivières pourpres a même des séquences d’action spectaculaires et d’autres poursuites. Vincent Casselrecruté par un processus étonnant Exceptionnelen a aussi payé le prix…

Les rivières pourpres : enquête en duo

Pour rappel, Les rivières pourpres commence par l’enquête du commissaire chevronné Pierre Niemans (Jean Réno), qui se rend à Guernesey, une ville universitaire des Alpes, après la découverte du corps mutilé d’un étudiant. A quelques centaines de kilomètres de là, le jeune Max Kerkeryan (Vincent Cassel) est envoyé pour profaner la tombe d’un enfant disparu en 1982. Très vite, les deux affaires s’enchaînent et les corps s’entassent. le film de Mathieu KasovitzFrustré par sa localisation en Ukraine, donc largement sur les épaules de ses deux principaux interprètes, Jean Réno et: Vincent Casselainsi que la dynamique des deux personnages.

Lire Aussi :  les meilleures séquences à (re)voir

Une séquence rivières violettes dont Vincent Cassel se souviendra

Si le tournage était généralement tenté pour deux acteurs, Vincent Cassel, récemment victime du cambriolage de sa maison a donné plus de lui-même. Pour rester au plus près de son personnage, l’acteur a révélé Détester préparé très sérieusement, surtout pour une séquence. Au cours de son enquête, Max Kerkeryan entre en contact avec des skinheads peu sympathiques et peu enclins à l’aider. Une scène tendue se terminant par un combat rythmé où Vincent Cassel montre ses talents dans les arts martiaux. Malgré les tentatives et les préparatifs, l’ex-mari de Monica Bellucci n’a pas pu empêcher l’un de ses adversaires… de se casser le nez. Ils ne tiennent clairement pas tous leurs coups, et cela se voit à l’écran.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button