Coupe de France. Le TFC à Lannion : quatre premières, sûrement pas des dernières

nécessaire
Toulouse a battu le Lannion FC (N3) 7-1 à Guingham en trente-deuxième de finale dimanche 8 janvier, avec deux Norvégiens Haug, Kamanzi, Finn Skytta et le Grec Tsingaras marquant les premières minutes. En Violet cette saison. Aperçu détaillé.

C’est des mathématiques pures. Trois plus un égal quatre. En plus du duo norvégien, le gardien Haug et le défenseur Kamanzi feront leurs débuts violets, tandis que le Finlandais de poche Naatan Skytta reviendra de prêt (donc ce n’était pas tout à fait). disponible cette saison), le technicien de Tefi a également amené le milieu de terrain grec Theocharis Tsingaras en profondeur en Bretagne. De même, depuis le début. 4 en 1, quoi. Et alors ?

Les résultats sont positifs à plus d’un titre. Examen des “nouveaux” soldats. Commençons par la grille. Tous ces 32 si Kjetil Haug était techniquement presque au chômage, a été déçu par le seul but qu’il a encaissé. Le gardien, auteur du premier arrêt devant l’attaquant lannionnais Acahbar, s’est levé pour courir après un ballon dirigé vers sa propre ligne de but, juste à temps pour Kamanzi, qui l’a dégagé à l’intérieur. L’arrangement est officiel : c’est le SCC.

Lire Aussi :  Thiriez loue le parcours des Bleus et dénonce une concurrence "faussée" entre clubs européens

“C’est important d’avoir deux bons gardiens”

“Mais il est important qu’il soit aussi compétitif et qu’il protège son entraîneur. Il est important d’avoir deux bons gardiens de but dans tout le championnat.”

A lire aussi :
Coupe de France. TFC à Lannion, dimanche : Kjetil Haug, c’est l’heure des défenseurs du fjord

Lire Aussi :  Les France élite, c’est l’objectif de l’année pour les deux nageuses de l'AC Bourges Bérangère Ferron et Svetlana Saudrais

Kamanzi, dont le nom est Warren, pour être exact. Si on ose, on n’a pas été déçu de la « marchandise » : très attaquante, presque décisive (avec le petit magicien obtenant toute la surface de réparation dans le but de l’avant-dernière passeuse Skytte). Malgré la nécessité de juger par rapport à de vrais clients, sinon, en Ligue 1, c’est plutôt calme en défense. “Il a pris un bon départ”, a poursuivi Montanier. Physiquement, il est déjà à un niveau décent – il n’a pas joué depuis fin novembre, donc nous pourrions avoir peur. Et c’est une image qui correspond à notre philosophie. Et je l’ai trouvé concentré sur son travail de fond.”

Lire Aussi :  qui est Aëla Chanel, la première candidate transgenre à l'élection de Miss Isère ?

Tsingaras, opéré de la pubalgie début novembre ? “C’est vrai qu’il joue simple et juste, donc il a de la valeur sur le ballon ; il peut mieux gagner le ballon. Mais Theocharis est clairement un n°6.”

“Skitta est mieux debout”

Plus récemment, Naathan Skytta est revenu de Viking en D1 norvégienne et n’a pas perdu sa capacité à toucher le ballon dans l’orbite. En train de compléter sa palette. “Naathan s’est amélioré, il est plus sur ses pieds, pas physiquement, mais dans le combat. Ça lui donne définitivement un joueur encore plus intéressant. Sa technique, sa vision ; Philippe Montanier est content là-bas, on l’a vu. La pression, il s’est amélioré.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button