Crypto-actifs: Le PDG de FTX étudie ses options après l’échec de l’accord avec Binance – Sciences et technologies

je fais un cadeau

de Hannah Lang et Angus Berwick

NEW YORK (Reuters) – Le directeur général de l’échange de crypto-actifs FTX, Sam Bankman-Fried, a déclaré à son personnel qu’il envisageait toutes ses options après l’échec mercredi d’un accord visant à reprendre les opérations de FTX en dehors des États-Unis. (FTX.com) et son concurrent Binance.

L’accord annoncé mardi visait à aider FTX à surmonter le “stress financier”, car les marchés de la crypto-monnaie ont déjà vu de nombreux paris similaires cette année, les investisseurs évitant les actifs risqués face à la hausse des prix.

Le marché des crypto-monnaies n’en représente plus que les deux tiers, il a atteint plus de 1 000 milliards de dollars.

Lire Aussi :  En Vendée, le projet «Jourdain» veut transformer nos eaux usées en eau potable

“Après avoir examiné les rapports de mauvaise gestion des fonds de ses clients et les allégations d’enquêtes d’agences américaines, nous avons décidé de ne pas poursuivre l’acquisition de FTX.com”, a annoncé mercredi Binance dans un communiqué.

Dans un message envoyé à ses employés, Sam Bankman-Fried a expliqué que Binance n’émettait aucun doute sur la transaction.

“Je suis vraiment désolé d’en arriver là”, a-t-il écrit. “C’est ma faute, c’est seulement ma faute, et ça fait mal. Je suis désolé mais rien n’a changé. »

Un représentant de FTX n’a ​​pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Les régulateurs américains enquêtent sur les opérations de FTX.com, y compris la gestion des fonds de ses clients, ainsi que ses opérations de prêt de crypto-monnaie.

Lire Aussi :  la Russie envisage une mission de sauvetage

(Reportage Hannah Lang, Angus Berwick, Selena Li, Tom Westbrook, Georgina Lee, Anshuman Daga, Vidya Ranganathan, Summer Zhen, Hannah Lang et Chris Prentice ; version française Camille Raynaud)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEIA906W-BASEIMAGE

Soutenir la littérature chrétienne

je crois en soutenir le Journal chrétienun vrai médium fait passer le message à travers le filtre de l’Evangile.

Le Journal Chrétien étant un service journalistique en ligne reconnu par le Ministère de la Culture en France, vos contributions sont déductibles des impôts à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.
Vous recevrez prochainement un reçu fiscal émis par J’aime l’infoune organisation d’intérêt général reconnue, qui vise à soutenir la prolifération de l’information et la protection de l’édition numérique indépendante et de qualité.

Lire Aussi :  voici les meilleures offres à saisir aujourd'hui

Si vous êtes une personne résidant en Francevos cotisations sont déduites de 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Si vous êtes une société française soumise à IR ou IS, 60% de votre contribution au Journal Chrétien est déduite de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5 ‰ de rendement. La réduction d’impôt sur les revenus dépassant ce plafond est reportable sur les cinq années suivantes du don.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button