Darryn Binder, la cool attitude jusqu’au bout

La saison 2022 ne sera pas facile pour les recrues, à l’exception du très rapide Marco Bezzecchi, qui s’est montré capable de se battre aux avant-postes et même de remporter des trophées. Fabio Di Giannantonio a décroché une superbe pole position au Mugello , mais il y a eu une période beaucoup plus difficile au point qu’il a terminé l’année assez agacé et désireux de passer à autre chose. Pour les autres débutants, ils n’ont trouvé aucune lumière dans les années sombres. Ce qui a été un long test en finale à Valence.

Cependant, il y avait une personne qui n’a jamais perdu son sourire : Darryn Binder est arrivé en Premier Division qui a surpris tout le monde. Il semblait vouloir profiter de ses chances sans en manquer un seul battement. Faisant fi des difficultés que Yamaha lui a données, derrière Fabio Quartararo qui s’affirme comme le seul à pouvoir diriger la M1, le pilote sud-africain a immanquablement vécu ce championnat à son niveau.

Il a sans aucun doute condamné la promotion prématurée après avoir remporté un seul grand prix en sept ans de Moto3 et n’a jamais dépassé la septième place du championnat de la sous-catégorie. Il brillera par son attitude tout au long de la saison.Sur le terrain, il marque 12 points sur 42 pour le vice-champion Franco Morbidelli il y a deux ans et est équipé d’une M1 plus pointue que lui. Des comparaisons dont les débutants n’ont pas à rougir. Même si son petit nid d’oiseau était redevable à Jusqu’à la dixième place reçue par la pluie au GP d’Indonésie.

lis:

Dès le début, Darryn Binder savait qu’il n’y aurait pas de place pour lui dans le calendrier MotoGP la saison prochaine alors que l’équipe RNF rejoignait le groupe Aprilia et accueillait deux nouveaux pilotes. et il n’y avait aucun sentiment d’embarras. Alors il cherche quelqu’un de nouveau jusqu’à ce qu’il ait finalement mis la main sur Moto2

“Je n’ai clairement aucune amertume”, Il était confiant quand nous l’avons interrogé sur son état d’esprit en début de week-end à Valence. “Je suis très reconnaissant de l’opportunité qui m’est donnée. Je sens que j’en ai tiré le meilleur parti. [même si] J’aimerais pouvoir faire plus. Il y a eu plusieurs matchs que j’ai regardés en pensant que je pouvais faire mieux. Mais je ne pouvais pas tout mettre ensemble. À la fin, j’avais l’impression de faire de mon mieux. Je le savais. Au moins, je pouvais arrêter de penser : « Allez, j’ai essayé. »”

« Dans le paddock, il y aura toujours quelqu’un qui vous tiendra la main ou vous prendrez celle de quelqu’un d’autre. C’est comme ça que ça marche. Je suis content de la tournure des choses, je voulais aller un peu mieux et rester… ou même si je ne me reposais pas. Je veux encore faire mieux ! [rires] Mais je suis content de ce qui s’est passé. »

“En Moto3, quand les choses ne va pas bien En gros, il vous suffit de monter sur votre vélo et de rouler. Vous n’avez pas à vous soucier de quoi que ce soit d’autre. Là, évidemment, je devais faire plus attention à ce qui se passait. surtout pendant la réunion.” Expliquez le pilote sud-africain. “Vous pouvez vous égarer très facilement et vous perdre sur ce vélo. Je pense donc que tout au long de l’année, j’ai appris comment fonctionne l’électronique et comment décrire ce que je recherche. et mes sentiments ce que je cherche Faut aller un peu plus vite J’espère apprendre tout ce que je sais maintenant au début de l’année. J’ai l’impression que ça s’accélère un peu. Mais c’est comme ça. »

“Ça a été une longue année. Il y a beaucoup de concurrence Au cours de l’année, j’ai commencé à réaliser que Souvent, l’électronique joue un rôle plus important sur un vélo que sur une scène – parfois vous pouvez changer les choses et vous ne le sentirez pas si l’électronique ne va pas, je pense que c’est la chose la plus importante que j’ai apprise .. est de comprendre ce que je ressens plus d’un vélo ou d’un appareil électronique.” et à voir : « Les choses ne vont pas vite. tout prend beaucoup de temps Et malheureusement, nous n’avons pas beaucoup de temps.

Dimanche après-midi, le sourire de Darryn Binder s’est quelque peu estompé, sa dernière course se soldant par un KO après trois jours d’essais. “Ce fut un week-end vraiment difficile pour moi, ce week-end. J’essaie de trouver un bon sentiment Sur une moto et j’ai eu de nombreux accidents. […] Malheureusement, je n’ai pas trouvé la sensation. [en course], je suis entré dans le virage 1, je suis vraiment déçu. à la fin du week-end comme ça Malheureusement, ce pourrait être le pire week-end de l’année. C’est mal de finir comme ça. Mais c’était comme ça. » il est désolé

Lire Aussi :  Angel Di Maria a déjà choisi son prochain club
RNF MotoGP Racing de Darryn Binder après son accident

La moto de Darryn Binder se retrouve dans les coulisses de la course finale.

« Mais ça a été une excellente année. J’aime piloter le MotoGP et je ne remercierai jamais assez tout le monde d’avoir participé. C’est une bonne chance et j’ai une équipe incroyable. Ils soutiennent toujours jusqu’à la fin’, Ajoutez Binder qui, malgré des résultats difficiles Mais cela semble éviter le poids de la pression infernale que d’autres pourraient décrire lorsqu’ils débutent dans cette catégorie. “Il n’y a pas beaucoup de pression. Je n’ai pas d’arme sur la tempe en disant que je devrais faire ceci ou cela ou battre avec modération rien de tel je pense que je suis confiant “Et puis un outsider a pu terminer deuxième de la première course et être parmi les rookies toute l’année était une bonne sensation, au moins je me sentais proche des autres.

lis:

Lire Aussi :  porté par le doublé de Mohammed Kudus, le Ghana vient à bout de la Corée du Sud !

Adaptation plus facile en Moto2 ?

Le frère cadet de Brad Binder n’avait jamais atteint un niveau intermédiaire. Voyant que dans son déménagement, il y a une opportunité de profiter de toutes ces leçons apprises dans la grande classe. « Ça va être une nouvelle aventure pour moi, je n’ai jamais piloté de Moto2 auparavant, j’ai vraiment hâte d’y être. J’espère que tout ce que j’ai appris en MotoGP cette année m’aidera à m’adapter plus rapidement au Moto2 si je passe du Moto3 au Moto2. Il s’est expliqué sur le site officiel du MotoGP.

Lire Aussi :  Cameron Smith, maître incontesté chez lui à Brisbane

« Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’habituer à la vitesse. Mais en descendant en Moto2, je n’aurais pas du tout à me soucier de la vitesse. C’est beaucoup plus bas.” il a continué «J’ai beaucoup appris sur les vélos plus lourds. Il est plus présent physiquement. Et bien sûr, je suis suffisamment en forme pour piloter en MotoGP maintenant, donc cela devrait fonctionner en Moto2 tant que je comprends à quel point la moto est fluide et des trucs comme ça. Ceux-ci devraient m’aider et devraient être plus faciles à régler si. [je n’étais pas passé par le MotoGP]”

Avec l’équipe Intact GP, Darryn Binder découvrira la catégorie Moto2, l’équipe qui passera la saison prochaine de Kalex à Husqvarna. « Ce sera une nouvelle aventure. J’espère pour le mieux et je me bats pour la bonne position. L’équipe a beaucoup d’expérience. ils sont très gentils J’ai donc vraiment hâte de travailler avec eux. J’apprécie vraiment cette formidable nouvelle opportunité.”, il a salué

Pense-t-il avoir un avantage sur son nouveau concurrent en Moto2 ? « J’aime dire oui. Mais je n’en ai aucune idée ! Nous devrons voir comment ça se passe. Je ferai de mon mieux et j’espère que ce sera tôt au début. Mais à la fin, nous devrons voir ce que lève-toi et reçois les choses comme elles viennent.

avec Vincent Lalanne-Sicaud

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button