Droit international humanitaire : une vingtaine d’hommes de médias et blogueurs outillés par le CICR et ses partenaires

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge malienne (CRM) en collaboration avec la Fondation Herondale, du 8 au 10 novembre à l’attention des journalistes et blogueurs sur le droit international humanitaire et le reportage ont organisé une formation. La cérémonie d’ouverture du conflit s’est déroulée sous le patronage du directeur de la Croix-Rouge malienne (CICR), Assitan Coulibaly.

droit international humanitaire et reportage sur les conflits; C’est le titre de l’atelier de formation organisé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge malienne (CRM) en collaboration avec la Fondation Hirondelle.

Assitan Coulibaly, directeur de la Croix-Rouge malienne (CRM), a déclaré que cet exercice s’inscrivait dans le cadre du partenariat que ses structures entretiennent avec les organisations faîtières de la presse malienne.

Lire Aussi :  «L’Afrique est devenue un enjeu géopolitique»

Mamadou Talata Maïga, représentant de la Maison de la presse, Modibo Fofana, président de l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel-Mali) et président de la Communauté des blogueurs du Mali (Doniblog) ont tous salué sa pertinence. entraînement. Selon lui, cet investissement est important pour les professionnels des médias.

Partout dans le monde, le mouvement international de la Croix-Rouge tente de tendre la main aux médias et accorde à la presse une place de choix. En effet, les hommes et les femmes de médias jouent un rôle particulièrement important dans un pays en conflit comme le Mali pour assurer la sécurité de la population civile ou pour faire passer un message visant à réduire les souffrances liées au conflit. Délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Mali. Selon Antoine Grand, le Mali est le théâtre de désinformation, désinformation et discours de haine depuis 2012.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Présidentielle au Brésil: victoire de Lula, Bolsonaro n'a toujours pas pris la parole

Pendant trois jours, hommes de presse et blogueurs se sont renseignés sur la création, le mandat et les activités de la Croix-Rouge et du CICR. Introduction au droit international humanitaire (DIH) ; le rôle des médias dans les crises et les urgences humanitaires ; Protection des journalistes en vertu du DIH ; Agents de guerre, communication et valeurs humanitaires dans les zones de crise : l’expérience de la Fondation Herondale ; Comment détecter les fausses nouvelles, etc.

Lire Aussi :  Covid - Chine : écoles fermées, appels au confinement... le rebond épidémique frappe Pékin de plein fouet

A l’issue de la formation, une vingtaine d’hommes des médias et blogueurs se sont dits très satisfaits de la qualité de la formation. Adama Djimdé, journaliste de l’Ortm et porte-parole des hommes de presse, a déclaré qu’ils étaient bien armés sur les notions de droit international humanitaire et le reportage en temps de conflit.

Abdul Rahmane Cisco

Commentaires via Facebook :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button