Eau et climat, la Société des sciences alimente le débat

La glaceSociété Corse des Sciences Historiques et Naturelles organise un symposium sur la gestion de l’eau et changement climatiqueCe samedi, de 8h30 à 18h, à l’amphithéâtre du lycée Giocante de Casabianca, à Bastia.

Cet événement était parrainé par La région de Corsede la mairie de bastiade la’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corsede CAUE (Conseil de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement) de Corse. “L’organisation du symposium annuel fait partie de ce que définit notre entreprise. Mais cette fois, cet événement prend une tout autre signification, pour deux raisons, explique Francis Beretti, président du SSHNC et membre de la collaboration scientifique du projet. D’autre part, les neuf participants ne sont pas seulement des scientifiques, mais aussi des experts du domaine, dans le domaine de la météorologie, de l’hydrologie, de l’Agence de l’Eau, de l’aménagement du territoire, de l’hydrogéologie. D’autre part, l’enjeu du symposium n’est pas qu’une question de spéculation intellectuelle ou savante, mais il s’agit d’une histoire extraordinaire, compte tenu de la sécheresse que nous avons connue cet été, et qui dépasse même l’agenda local. . La question de la sécurité de l’eau est l’un des plus grands défis pour l’avenir de la planète.

Lire Aussi :  Le jeu vidéo « Fortnite », accusé de créer une dépendance, poursuivi en justice

“En ce qui concerne la zone où nous vivons, il est de notoriété publique que la Méditerranée est affectée aujourd’hui, et le sera demain, avec les effets du changement climatique qui nous est imposé, poursuit Francis Beretti. Au cours de cet échange, les intervenants aborderont l’impact de la sécheresse sur la pluviométrie, la diversité de la vie aquatique en Corse, la question des barrages et le bouleversement de l’équilibre des ressources en eau. Ils démontreront l’importance de protéger et de valoriser les eaux souterraines. Le principal problème est donc de contrôler la ressource en eau et sa distribution. Ce thème est si vaste que ce colloque ne vise pas en vain à clore la question, mais il nous semble important de rassembler des connaissances et d’ouvrir des pistes de conseil concret. Il s’agit d’aider les décideurs, les politiques, à prendre les mesures nécessaires pour s’adapter au changement climatique. “

Lire Aussi :  PS5 : 25 millions de consoles distribuées, le PS Plus et les ventes de jeux en berne

LIRE AUSSI. La Corse à l’honneur à la conférence sur le climat

Interventions et symptômes

Dans le programme:

– 9h00 : entretiens d’ouverture avec Anne Malka-Puccini, proviseure du lycée de Giocante-de-Casabianca ; de Francis Beretti, président de la Société des sciences historiques et naturelles de Corse ; à Francis Marcantei, maire de Talasani, invité d’honneur ; et Henri Politi, membre de la Société des sciences et co-organisateur.

– 9h30 à 10h, Patrick Rebillout : changement climatique et modification du cycle hydrologique en Corse. Sécheresse météorologique, sécheresse agricole, fortes pluies.

– 10h à 10h30, Camille Ceccaldi : changement climatique et hydrologie en Corse.

– 10h45-11h15, Antoine Orsini : espèces menacées.

– 11h15-11h45, Marie-Dominique Loye-Pilote : Évolution des poussières sahariennes en Corse : le changement climatique affectera-t-il aussi la qualité des eaux de surface ?

Lire Aussi :  Apprentissage fédéré : L'Inria lance un projet de R & D avec la Poste

– 13h30 à 14h, Thomas Pelte : Caractérisation multicritère du changement climatique adaptée à la Corse.

– 14h à 14h30, Jean-Pierre Alessandri : synthèse du plan de bassin pour l’adaptation au changement climatique du bassin Corse.

– 14h45 à 15h15, Paul Royet : barrages et lacs : enjeux et perspectives dans le contexte du changement climatique.

– 15h15-15h45, Anthony Rey : recharge souterraine contrôlée.

– 16h45 à 17h30, Henri Politi : synthèse et nouvelles technologies.

Dernières questions et discussion.

– 18h00 : clôture par le responsable SSHNC.

Il y aura également deux expositions, l’une sur les zones humides de Corse (mares, pozzine, tourbières, mares temporaires, marais salants, mares, estuaires) réalisée par la Dreal, l’Office Corse de l’Environnement et le CAUE de la Haute-Corse, l’autre sur l’eau utilisation en Méditerranée menée par le CPIE-Centre Corse Rinascita.

ENTRÉE LIBRE. Site internet : societesciencescorse.fr Facebook : Society of Science.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button