“La différence entre les pays se fait dans la formation de leurs ressources humaines particulièrement avec les élites dans le domaine de la science” (Macky Sall)

La cité ferroviaire vient d’être renforcée par une nouvelle université. Ce sont les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Le Président, Macky Sall lors de l’ouverture officielle en a profité pour réitérer son engagement et sa volonté de renforcer l’école et les universités du Sénégal, qui sont importantes pour le développement de la société et de l’économie du pays. “Je suis heureux de revenir à Thiès après la création de l’ISEP pour le lancement officiel des classes préparatoires aux Grandes Ecoles. l’une des meilleures écoles d’ingénieurs d’Afrique et du monde, l’EPT doit à son choix et à son corps professoral, son stage régime. , la qualité de la décision d’entrer à l’école et le niveau de formation tout au long du cursus », a-t-il déclaré.

Selon lui, « ce projet contribuera à renforcer la qualité de la formation de nos futurs scientifiques et ingénieurs ». Après avoir fait part de sa fierté au directeur, il dira : « Je tiens à vous assurer de la montée en puissance de l’EPT de Thiès à côté des grandes écoles d’ingénieurs du Sénégal. La différence entre les pays est dans la formation de leurs ouvriers, surtout avec les cadres scientifiques et techniques. » Il poursuit : Le programme d’équipement des laboratoires des universités et lycées qui était un programme qui consomme des milliards de FCFA va permettre à ces universités et écoles d’enseignement supérieur à former leurs élèves et ingénieurs dans les conditions de réalisation de ce travail.Je remercie le Ministre Moussa Baldé, qui a également conduit le Dr Cheikh Oumar Hanne à qui j’avais confié ce travail et il est en voie d’achèvement. “Le site déjà riche de l’EPT, l’Ecole Nationale d’Agriculture (ENSA), l’Isep, notamment l’école des sous-officiers (ENOA) de la caserne militaire de Thiès, l’école de l’armée de l’air et bientôt l’école maternelle, non. parler de l’Université Iba Der Thiam”. Cependant, selon lui, « cette organisation pour la préparation des classes témoigne de mon engagement renouvelé en faveur de l’éducation et de l’enseignement des fondamentaux du capital humain indispensables à tout processus économique économique et humain ». C’est pourquoi nous avons créé l’axe capital 2 de Sénégal émergent. Prévoyez de dire, Monsieur le Directeur, que je vous encourage à atteindre cet objectif de formation d’au moins 200 ingénieurs polytechniques par an ». Non sans dire que « d’autres objectifs seront préparés pour d’autres écoles (école polytechnique de Dakar et autres établissements et écoles de formation) ». Nous visons, dit-il, à atteindre un triple objectif : « Il s’agit de renforcer et de différencier l’enseignement de notre éducation. Puis de donner le choix à nos diplômés intelligents de poursuivre leurs études dans leur propre contexte social. » les pratiques sanitaires requises en réduisant le risque de perte lié aux études dans d’autres pays. Enfin, il appartient au gouvernement de réduire la concentration du cerveau après avoir vu plus d’utilisation dans les écoles de finance et de formation ». Selon lui, ces classes préparatoires permettront de garder les plus intelligents mais surtout de pouvoir servir leur pays à l’issue de leur formation. « Entre 2014 et 2021, 80 % des boursiers scolaires admis en classes préparatoires sont restés à l’étranger. En tant que nation en construction, nous avons besoin de nos meilleurs cerveaux. en mathématiques, physique, sciences de l’ingénieur, techniques mais aussi un accès compétitif à des écoles prestigieuses telles que l’EPT, l’école de santé militaire entre autres ». Pour les 50 élèves sélectionnés, le président de la République a tenu à les encourager. « Si vous êtes agriculteur, chers élèves de la première classe de la classe préparatoire aux Grandes Ecoles, je veux vous exprimer la fierté de toute la nation. Quand je viens moi-même animer cette fête, c’est avant tout pour savoir . vos félicitations, pour vous féliciter et pour vous encourager. En effet vous avez été choisis parmi cinq cents. Vous êtes cinquante sur cinq cents “Du fait de votre travail pédagogique de haut niveau, vous avez déjà écrit l’histoire en étant les pionniers des grands réforme de notre système éducatif », a-t-il dit. Et d’ajouter : “Mais la fin est à moins d’un pas, je vous encourage à redoubler d’efforts pour montrer l’esprit de bonheur et de dévouement dans vos études et en pensant à tous les sacrifices que vos parents vous ont faits. tu es au sommet de l’excellence et en restant concentré sur tes études tu rends un meilleur hommage à tes parents. Le gouvernement vous aidera en vous mettant dans les meilleures conditions de vie et d’apprentissage, notamment en octroyant des bourses à tous les élèves.A cela s’ajoute le coût de votre vie, l’aménagement de l’espace de vie qui utilise les équipements nécessaires aux classes préparatoires. , y compris des laboratoires modernes et des soins de santé dispensés par des enseignants expérimentés et dévoués et ils sont encouragés ». Le président, Macky Sall a exprimé l’idée de souhaiter aux nouveaux étudiants ses vœux de réussite dans leur carrière professionnelle à l’avenir. Il a également salué le soutien de ses collègues en France qui ont participé à la mise en place de ce programme et des équipes pédagogiques et techniques…

Lire Aussi :  A.Void, une performance participative en ligne

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button