La montre multisport GPS Amazfit Falcon se pare de titane pour deux fois moins cher que chez Apple et Garmin

Déjà présent dans le monde des montres de sports outdoor avec la série T-Rex, Amazfit monte au créneau avec sa nouvelle montre Falcon en titane, emboîtant le pas à Garmin et Apple. Fidèle à sa réputation, il se démarque toutefois par sa tarification agressive. L’Amazfit Falcon a été lancé à 499,90 €, soit la moitié du prix de Garmin Epix Gen 2 et Apple Watch Ultra. Elle est également légèrement moins chère que la Suunto 9 Peak Pro récemment annoncée (629 € dans la version titane).

Un boîtier en titane et hautement étanche

Ce prix n’empêche pas Amazfit de proposer une montre avec un boîtier en titane de 49 mm annoncé comme très résistant et surtout étanche. Le Falcon répond à la norme militaire MIL-STD 810G et possède une certification 20 ATM (200 pm). La pratique de la plongée sous-marine est donc possible.

Lire Aussi :  Le Patch 10.0.5 de Dragonflight sera déployé le 25 janvier ! - World of Warcraft

En bout de ligne, l’Amazfit Falcon n’inclut ni microphone ni haut-parleur et ne peut donc pas être utilisé pour passer des appels.

En plus de son boîtier en titane, le Falcon profite d’une glace saphir qui protège l’écran AMOLED de 1,28″ (416 x 416 px, luminosité jusqu’à 1000 nits). Rien de spectaculaire à ce niveau et même un peu décevant par rapport à l’écran de 1,39″ du T-Rex 2. On aurait pu s’attendre à un grand écran pour une si belle montre (49,45 x 47,2 x 12,95 mm pour 64 g, hors bracelet).

Lire Aussi :  Test Huawei MatePad Pro 11 : une tablette équilibrée pour les créatifs, mais pas seulement

Ce gros boîtier peut cependant accueillir une batterie de 500 mAh, garantissant au Falcon jusqu’à 14 jours d’autonomie en “usage classique”, selon Amazfit, ou jusqu’à 21 heures avec un vrai GPS.

Il a plus de 150 modèles sportifs et est un excellent entraîneur

C’est aussi une puce multi-GNSS bi-bande qui sert à la géolocalisation, ce qui devrait assurer une grande précision même dans les zones encombrées (ville, forêt, etc.).

Comme pour les autres capteurs, on retrouve le BioTracker 3.0 avec 6 photodiodes pour les mesures de fréquence cardiaque et de SpO2, ainsi que les traditionnels capteurs gyroscopiques, géomagnétiques, altimétriques, accéléromètre et capteur de lumière ambiante. Des capteurs externes peuvent également être connectés via Bluetooth.

Lire Aussi :  Le code source de « League of Legends » mis aux enchères sur le Web

Côté logiciel, c’est toujours Zepp OS qui pilote cet Amazfit Falcon. En tout, 159 modes sportifs sont connus, dont huit automatiques. Nous bénéficions également d’un coach d’entraînement spécifique, corrigeant la trajectoire et les modes piste de course, ainsi que l’introduction de moyens pour profiter de la fonction de navigation intégrée (sans carte).

Une grande partie de l’argument est d’attirer les amateurs de sports de plein air qui n’ont pas le budget pour acheter une montre Garmin ou Apple. En attendant il s’agira de savoir si ses performances sportives et la précision de ses mensurations sont au niveau de ses concurrents, ce que nous essaierons de voir lors de futurs tests.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button