l’ALJOPESS s’engage à promouvoir le secteur • Malijet

L’Alliance des Journalistes pour la Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire (ALJOPESS) est désormais aux fonts baptismaux. C’est aujourd’hui jeudi 3 novembre 2022 que les dirigeants de ladite association ont procédé au lancement officiel des activités. C’était à la Direction nationale d’appui à la promotion de l’économie sociale et solidaire, à Bakaribougou. La cérémonie a été présidée par le directeur national adjoint du DNPSES, Aboubacar TOURE. Ce dernier avait à ses côtés le chef du district de Bakaribougou ; L’Adjointe au Maire Maimouna SAYE COULIBALY ; le président d’ALJOPESS Youba KONATE, ainsi que les représentants des partenaires (CNAPSES, CMSS, UTM, INPS) et les autres membres de ladite Alliance.

L’Alliance des Journalistes pour la Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire, selon ses initiateurs, vise à promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans notre pays, à travers les moyens de communication.
Dans son propos, Youba KONATE a indiqué que la politique nationale de promotion de l’économie sociale et solidaire vise à répondre aux besoins les plus élémentaires de millions de Maliens regroupés dans les organisations et entreprises de l’économie sociale et solidaire. Il a rappelé qu’en 2019, le DNPSES comptait plus de 18 000 sociétés coopératives immatriculées, près de 200 mutuelles de santé agréées pour assurer la couverture du risque santé, plus de 2 000 autres Associations régulièrement constituées.
Le président d’ALJOPSES a déploré que notre pays soit confronté, depuis des décennies, à une crise sécuritaire généralisée qui ébranle les fondements de la nation. D’où l’importance de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).
Il a affirmé que l’Economie Sociale et Solidaire est plus qu’un sujet dans notre pays pour offrir des opportunités pour soulager les populations vulnérables. Selon Youba KONATÉ, les défis sont énormes dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire malgré l’engagement de l’Etat à travers l’adoption de la première génération de la politique de promotion de l’Economie Sociale et Solidaire en 2014. .
Pour sa part, le président de séance, Aboubacar TOURE, a expliqué que le concept d’économie sociale et solidaire n’est pas venu d’aujourd’hui. Il affirmait que notre société traditionnelle connaissait des formes de solidarité parfaitement assimilables à cette forme d’organisation actuelle.
Après la période coloniale, rappelle DNA TOURE, il y avait aussi d’autres formes d’organisations comparables à l’économie sociale et solidaire. Il était heureux que ce concept fasse son chemin que le gouvernement avait choisi pour lutter contre la pauvreté.
Selon Aboubacar TOURE, ce choix est conforté par des documents d’orientation nationale appelés « la politique nationale de protection, l’économie sociale et solidaire » qui devaient déjà mettre en œuvre la première génération du plan d’action 2016-2019 qui a été évaluée et après laquelle la deuxième génération plan d’action a été élaboré.
Enfin, le directeur national adjoint du DNPESS a salué l’initiative ALJOPSES qui, selon lui, répond à un grand défi de communication dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Car, poursuit-il, le secteur de l’économie sociale et solidaire souffre beaucoup de défauts de communication.
A noter que les présentations sur l’INPS, l’UTM, la CMSS et la DNAPESS ont marqué la cérémonie de lancement des activités de l’Alliance des Journalistes pour la Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire.

Lire Aussi :  Portless Catamaran : une entreprise invente un bateau solaire (et son ponton) gonflable

De Saba Ballo

Source : Info-Matin



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button