Le Conseil d’Etat rejette la demande de fermeture de la zone d’attente des rescapés de l’« Ocean-Viking »

Des migrants à Toulon après avoir été secourus par l'organisation humanitaire maritime SOS Méditerranée le 11 novembre 2022

Samedi 19 novembre, le Conseil d’État a rejeté la demande des syndicats de fermer la zone d’attente temporaire pour recevoir les migrants débarqués.Mer-Viking, près de Toulon. Ils estimaient y avoir été illégalement privés de liberté.

” Juge [des référés] Des circonstances particulières nécessitant l’organisation de l’accueil de ces personnes ont été relevées. et observez “Les droits de ces étrangers ne sont pas gravement et manifestement illégalement entravés par ce seul fait.”. L’Association nationale des frontières d’aide aux étrangers (Anafe) a fait appel après le rejet de l’association par un juge du tribunal administratif de Toulon.

Lire Aussi :  La France deuxième des FIA Motorsport Games
A lire aussi : L’article est pour nos abonnés Chaos juridique pour les immigrés survivants de l'”Ocean-Viking”.

234 survivants ont été secourus en Méditerranée par un navire ambulance. Mer-Viking Débarqués à Toulon le 11 novembre, ils ont été transférés à cet endroit et formés à Hyères dans le Var, à la station balnéaire de la presqu’île de Giens, le temps de l’instruction de leurs dossiers.

La plupart d’entre eux ont été libérés sur décision de justice, soit en tant que mineurs non accompagnés, soit en tant que demandeurs d’asile après un entretien avec l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). .

Lire Aussi :  Marwane a été retrouvé mort : ce que l'on sait de la macabre découverte

“Il n’y a pas d’atteinte grave aux libertés fondamentales (…)”

Le juge par intérim du Conseil d’Etat Ofpra note “Entretiens légitimement programmés disponibles” et “Les juges des libertés et de la détention, puis la cour d’appel d’Aix-en-Provence, ont décidé de prolonger la durée de la détention, mais l’écrasante majorité a refusé.”. Il a en outre noté “À l’exception des quelques heures où les gens se trouvaient à la base militaire, l’association du pétitionnaire avait un accès sans entrave au village de vacances.”.

Selon des articles de presse, le ministère de l’Intérieur, Anafe a “Liste révisée des seize” Stocké dans ce centre, “Afin d’assister le Conseil d’Etat dans l’exécution de ses obligations d’assistance lors de l’audience” qui a eu lieu vendredi “Les avocats peuvent pénétrer dans les villages de vacances”. C’est ce qu’a conclu le juge de la Chambre du Conseil d’État “aucune atteinte grave et manifestement illicite aux libertés fondamentales”.

A lire aussi : L’article est pour nos abonnés Le sort du navire humanitaire “Ocean-Viking” avec 234 migrants a fait monter les tensions entre la France et l’Italie.
Lire Aussi :  Équipe de France : Deschamps lance une révolution, c’est validé... par le RC Lens !

Le monde avec l’AFP

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button