Le contrôle technique pour les deux-roues, abrogé par le gouvernement, est rétabli par le Conseil d’Etat

Stationnement des deux-roues dans le 4ᵉ arrondissement de Paris, le 2 septembre 2022.

Le Conseil d’Etat a pris une décision. Le contrôle technique des deux-roues a repris lundi 31 octobre, après que le gouvernement l’ait suspendu en août 2021 et annulé en juillet 2022. Il devait initialement être utilisé au début de 2023 avant que le gouvernement ne l’annule.

“La décision prise par le gouvernement le 25 juillet de retirer la réglementation du contrôle technique des véhicules à deux roues, qui avait été décidée pour la première fois en août 2021, est illégale”Considérant que, la Cour administrative suprême dans les médias, C’est un “surpuissant”. Le 27 juillet, le Conseil d’Etat a jugé illégales deux résolutions visant à retarder puis à suspendre le contrôle technique obligatoire jusqu’en janvier 2023.

Selon l’organe administratif, la suppression du contrôle technique aurait dû être discutée par l’opinion publique « en tenant compte de l’impact direct et significatif sur l’environnement ».

A lire aussi : Le stationnement payant des deux-roues motorisés à Paris est reporté à septembre 2022
Lire Aussi :  Coupe du monde. La France avec une charnière Konaté – Upamecano totalement novice contre l’Australie

Consultation “Dès la fin de la semaine”

Par ailleurs, les mesures proposées par le gouvernement pour renoncer à la responsabilité européenne du contrôle technique “ne pas suivre” Conformément aux exigences européennes, “Parce qu’ils n’en sont qu’à l’état de projet ou parce qu’ils n’apportent pas une amélioration suffisamment efficace et significative de la sécurité des motards sur la route.”Selon le Conseil d’État.

Ce sera le gouvernement “très probable” suivre Cette décision sera prise, mais il doit y avoir un contrôle technique “Pénalité minimale”Le porte-parole du ministère des Transports, Clement Bone, a déclaré mardi. 2 en France. “Il y a des conditions, tout ça se discute”a-t-il poursuivi en annonçant le début de la consultation “Dès la fin de la semaine” avec les cyclistes et les communautés de la sécurité routière.

Lire Aussi :  Chat dépecé sur Snapchat : le prévenu de 20 ans condamné à 10 mois de prison

La réglementation européenne le permet “distance critique” Le ministre a souligné que la méthode et le calendrier de soumission au gouvernement et son utilisation sont toujours les mêmes “déterminer”.

Obligations européennes

En 2014, la Commission européenne s’est engagée à mettre en place des contrôles techniques pour les deux-roues d’un volume supérieur à 125 centimètres cubes avant début 2022 dans tous les pays de l’Union européenne.

Au milieu de l’été 2021, le gouvernement français a publié son arrêté définitif, mais dès le début de l’année 2023… Premier tournant : Emmanuel Macron d’emblée confirmé que cette décision ne sera jamais mise en œuvrecar “Ce n’était pas le moment de troubler les Français”, selon l’avocat exécutif. Il a été suspendu par arrêté du ministre des Transports de l’époque, Jean-Baptiste Jebbari.

Les collectivités sans voiture telles que “Respire”, “Ras le scoot” et “Paris” ont réclamé la mise en œuvre de la directive européenne dans les meilleurs délais, saisissant le Conseil d’Etat en procédure d’urgence. La Cour administrative suprême du pays leur a donné raison en mai et a ordonné à l’exécutif de l’appliquer à partir d’octobre 2022.

Le 26 juillet, un nouveau rebondissement est apparu : le gouvernement a publié un décret qui a abrogé le premier décret instaurant ce contrôle dans la législation européenne. “Un autre événement”.

Le Conseil d’État a décidé cette fois sur la même résolution de juillet attaquée par des organisations non gouvernementales, et l’orateur public a proposé de l’annuler lors de l’audience.

Le monde avec l’AFP



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button