Le Gros chêne fusionne avec les lycées horticoles d’Hennebont et Saint-Jean-Brévelay

Balle
Le Gros Chêne propose une section sport football et une section référence, accessibles aux élèves du secondaire. © Chantal Pape

“Nous y travaillons depuis un an et demi.” À partir de 1euh Janvier 2023, le campus SNM, sciences et nature du Morbihan, regroupe 450 élèves du lycée du Gros Chêne, à Pontivy, 200 apprentis des lycées horticoles d’Hennebont et de Saint-Jean-Brévelay. “Pour l’instant, le département du Morbihan ne compte qu’un seul pôle d’enseignement agricole, sur trois sites”, explique Thomas Hardel, responsable de la communication du campus. “Nous voulions être plus forts ensemble, proposer plus de formations”.

A partir de 3e au BTS

Aux portes de Pontivy, le quartier du Gros Chêne accueille les jeunes dès la troisièmee. Ils peuvent ensuite accéder aux bacs professionnels TCVA, consultant en marketing agroalimentaire, CGEA, gestion et gestion d’entreprises agricoles, et LCQ, laboratoire de contrôle qualité. Soit choisir une seconde et une seconde technique, pour honorer son projet d’observation, avant de choisir un bac scientifique, bac STAV, sciences et technologies du vivant, ou STL, laboratoire sciences et technologies. Chaque département propose également de poursuivre ses études avec le BTS, Acse, analyse, gestion et conseil de l’entreprise agricole, Anabiotec, analyses agronomiques, biologiques et biotechnologiques, ou STA, sciences et technologies de l’alimentation. “Et du mardi à la Terminale, les jeunes peuvent intégrer une partie du match de foot ou une partie de l’arbitrage”, ajoute Thomas Hardel.

Lire Aussi :  Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Marc 12:30 - Vie chrétienne - Vie chrétienne

Formation courte

Thomas Hardel
Thomas Hardel, responsable de la communication au campus SNM, science et nature du Morbihan. © Chantal Pape

Le centre de Pontivy propose aussi des formations continues, avec le BPREA, un brevet professionnel de gestionnaire d’activités agricoles, polyculture, élevage ou maraichage bio, des formations courtes pour le tourisme rural… le sauvetage des arbres…”, précise le chef de communication. “Egalement un brevet professionnel en gestion forestière et CS, un brevet professionnel en exploitation forestière et élagage”.

Ferme et atelier de réparation

Travaillant comme support dans les études, l’école dispose d’une ferme, qui compte environ 60 hectares, lait, porc et volaille. La maison de la technologie et son atelier permettent également aux élèves de mettre la main à la pâte et le lycée propose des CS de production, de transformation et de commercialisation des produits de la ferme et des formations courtes pour former les agriculteurs ou l’industrie agro-alimentaire. . “Et la boutique pédagogique permet de s’essayer au rayon, de vendre…”.

Lire Aussi :  Ne tombez pas amoureux d'une intelligence artificielle, c'est dangereux

La création d’une unité de méthanisation sur cette ferme, avec injection de biogaz, a également permis à l’école d’ouvrir le CS Ruma, en charge de l’unité de méthanisation Agriculture.

Horticulture ou services personnels

A Hennebont et Saint-Jean-Brévelay, les jeunes sont accueillis à partir de la 4e.e -3e et peut être CAP fleuriste, paysagiste, production horticole ou services à la personne, bac professionnel jardinage, gestion de production horticole ou spécialiste de la vente commerciale dans le monde agricole. Les avenants proposent également BPREA en maraîchage bio, Brevet professionnel en aménagement paysager, CS en aménagement paysager. Et à la rentrée prochaine, le site de Saint-Jean-Brévelay enrichira son offre, avec un bac canin élevage professionnel.

Lire Aussi :  le nombre de petits lacs augmente sur Terre, et ce n’est pas une bonne nouvelle
Vidéo : actuellement sur Actu

Thé de Chine

Pour le secteur actif, les lycées horticoles disposent d’une exploitation jusqu’à 15 hectares. « La boutique de la vie leur permet de faire passer leur travail avant tout », précise Thomas Hardel. Il suffit de faire travailler ensemble différents services : production, maintenance, vente, etc., et d’avoir un contact direct avec les clients. “Et depuis peu, Hennebont essaie de faire pousser du thé, en utilisant des plantes de Chine”.

Actif Le campus SNM organise des journées portes ouvertes les 4 et 1er févriereuh Avril, de 9h à 17h, sur les trois sites de Pontivy (02 97 25 93 10), Hennebont (02 97 36 23 40), et Saint-Jean-Brévelay (02 97 60 31 93).

Cet article vous a t’il aidé? Notez que vous pouvez suivre Terra dans la zone Mes histoires. En un clic, après inscription, vous obtiendrez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button