Le pass Navigo va augmenter, le ticket de métro aussi

Le 23 décembre 2019, la RATP (opérateur des transports en commun à Paris) à la gare de l'Est à Paris achète des titres de transports en commun à l'occasion de la 19e journée nationale des transports en commun.  Grève industrielle contre la réforme des retraites du gouvernement.  (Photo par STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
STÉPHANE DE SACUTIN / AFP Le 23 décembre 2019, la RATP (opérateur des transports en commun à Paris) à la gare de l’Est à Paris achète des titres de transports en commun à l’occasion de la 19e journée nationale des transports en commun. Grève industrielle contre la réforme des retraites du gouvernement. (Photo par STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

STÉPHANE DE SACUTIN / AFP

Les prix des forfaits Navigo et des tickets de métro vont fortement augmenter à partir du 1er janvier 2023.

TRANSPORTS – Cinq, quinze, vingt-cinq… De combien d’euros les billets Navigo vont-ils augmenter au 1er janvier 2023 ? Si le seuil fatidique de 100 euros par mois était supprimé maintenant, ce serait extrêmement risqué et l’objet d’une bataille acharnée entre la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pecress et le gouvernement. .

Dans un document transmis aux administrateurs du mouvement d’Ile-de-France ce week-end Le HuffPost a pu consulter, le président régional LR a choisi l’option à 90 €. C’est une augmentation de 20 % par rapport aux 75,20 € payés par les Franciliens.

Lire Aussi :  revivez le débat entre les trois candidats à la tête du PS

Ce tarif sera voté le 7 décembre. Non seulement il promet une inflation massive. « C’est sans précédent. L’augmentation du prix de tous les titres de transport se situe entre 17 et 36 % ».étouffe à proximité HuffPost membre du conseil régional de gauche. Il a notamment dénoncé la plus forte augmentation des tarifs sociaux pour les chômeurs de longue durée ou les bénéficiaires de soins de santé publics. “La cotisation annuelle des seniors passera également de 451 à 450 euros”Notre source a déploré. Les abonnements hebdomadaires vont de 22,80 à 31 euros.

Voilà pour les utilisateurs occasionnels. Mais ils ne doivent pas être les seuls à subir cette inflation. Les Franciliens utilisent rarement les transports en commun et les touristes de passage savent qu’un ticket simple coûte aujourd’hui 1,90 €. Valérie Pecresse prévoit de le faire 2,30 €. Et un carnet de 10 tickets coûtera 16,90-20,30 euros.

Lire Aussi :  Un magistrat ordonne la censure préalable d’une enquête de Mediapart

Une autre chance d’obtenir un transfert pour 80,80 euros

L’ancien candidat à la présidentielle espère que ces augmentations devraient ajouter 522 millions d’euros dans les caisses du mouvement francilien en difficulté, qui fait face à des difficultés financières. “Coûts de fonctionnement en hausse liés à la crise énergétique”. “Je ne sais pas comment on peut atteindre ce niveau. Les pertes sont inévitables dans le cyberenvironnement, les gens refuseront d’utiliser les transports publics parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer, et d’autres auront recours à la fraude.met à disposition des élus régionaux.

Lire Aussi :  Pourquoi les attaques informatiques contre les hôpitaux en France se multiplient-elles ?

Cela pose la question : l’annonce de ces augmentations n’est-elle pas destinée à faire pression sur le gouvernement par Valérie Pecress ? L’exécutif s’oppose actuellement à des modifications du projet de loi de finances qui augmenteraient la contribution des entreprises de plus de 11 salariés au financement de ces transports. Cela portera le billet Navigo à seulement 80,80 €.

“Nous sommes en train de réduire les impôts des entreprises, y compris les entreprises industrielles. Il faut être persévérant.”Justifie le ministre européen des Transports 1. Mais Clément Bohn ajoute aussitôt qu’il va falloir trouver un moyen d’aider la région Ile-de-France. “Les discussions sont en cours et nous verrons comment nous pouvons aider dans les jours et les semaines à venir.”a-t-il déclaré.

Car politiquement, ce sujet est sensible, et tous les partis ne veulent pas attendre une augmentation de la responsabilité des consommateurs.

Voir aussi ci-dessus Le Huff Post :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button