Le prix du passe Navigo devrait grimper à 90 euros

Le jeu semble s’être plié maintenant. Cependant, les sénateurs ont annulé mercredi soir le plan à long terme en raison des graves difficultés financières des Mobites d’Ile-de-France (IDFM) et de la dégradation des transports parisiens.

Revendiqués à gauche, les propositions du sénateur (LR) Philippe Tabarot d’augmenter les paiements mobiles et une taxe sur les salaires pour les entreprises de plus de 11 salariés ont finalement divisé la majorité sénatoriale de droite. Et a remporté le stand. Ces 180 millions d’euros de revenus supplémentaires ont permis à la présidente de l’IDFM, Valérie Pecresse (LR), de plafonner la hausse des tarifs de Navigo à 80 euros. Mais la chanson s’éloigne de plus en plus, et maintenant une commande de 90 € arrive.

“Mon regret est que l’État semble être dans un endroit différent.”

Pour l’ancien candidat à la présidentielle, cela lui devient plus difficile, car la majorité des sénateurs de son propre parti ont voté contre lui (116 contre, 28). Parmi les élus franciliens figurent Christine Lavard (LR) ou Philippe Pemezek (LR) des Hautes-de-Seine, Daphné Ract-Madou (LR) de l’Essonne et Philippe Dominati (LR) de Paris. Sans oublier les centristes, au premier rang desquels Hervé Marcel, également maire de Meudon (Hautes-de-Seine), et nombreux ceux qui se sont opposés à la mesure.

Lire Aussi :  nouveau coup de chaud en France, vers un mois d'octobre record

Sur le banc des accusés, le gouvernement. “Mon regret dans tout cela, c’est qu’on ait l’impression que le gouvernement est ailleurs”, a déclaré Roger Carucci (LR), qui a voté pour les avances remboursables de l’IDFM contre le Covid-19. convertie en dotation.

“Gardons-nous des solutions simplistes”, a prévenu Gabriel Attal, député des Hautes-de-Seine et ancien conseiller municipal, ministre des Comptes publics. Il a déclaré : “Nous continuerons à discuter au niveau du Premier ministre et des ministres.

La décision a été prise en décembre

“En demi-cercle, on l’a presque tous soutenu. Si on avait voté à main levée, ça serait passé”, a déclaré Philippe Tabarot par téléphone jeudi matin. “Cette fois, ils l’ont utilisé contre l’amendement de leur parti. Ce n’est pas très élégant”, a déploré le sénateur d’Alpe-Océan.

Lire Aussi :  Équipe de France : Deschamps lance une révolution, c’est validé... par le RC Lens !

La proposition d’augmenter le montant des frais de déplacement ne sera pas présentée aux députés car elle a été rejetée par le Sénat. Et il y a peu de chance de rester au gouvernement. L’ancien député d’Ile-de-France Gabriel Attal s’y est fermement opposé. Dès lors, cette mesure ne devrait pas être inscrite dans la loi de finances de 2023. “Les sénateurs qui s’opposeront aux changements dans la flambée des prix seront responsables”, accuse Philip Tabarot. L’ampleur de la hausse du tarif Navigo doit être décidée par le prochain conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités le 7 décembre.

Battue par l’inflation et les effets de la crise prolongée du Covid-19, l’industrie du transport fait face à une crise de financement sans précédent. Il manque 950 millions d’euros au budget annuel de 10,6 milliards. Les collectivités (régions, départements, Paris) ont fait un effort de 100 millions (+7,5%). Mais le gouvernement n’a pas répondu positivement aux différentes demandes de soutien de Valérie Pecress, comme l’annulation de la « dette Covid » de 2 milliards d’euros ou la baisse de la TVA à 5,5 % pour générer 150 millions d’euros de recettes.

Lire Aussi :  « Climadiag ». Météo-France lance une plateforme pour connaître la météo de 2050 dans sa ville

Le vote du Sénat en a irrité plus d’un. “Au Sénat, Valérie Pecress Macron et la droite ont refusé d’augmenter le paiement maximum pour le mouvement. Le résultat? Les prix des billets Navigo sont tout simplement explosifs ! C’est dommage”, a tweeté David Belliard (EELV), adjoint aux transports basé à Paris. “Les consommateurs sont de bons élèves écologistes. Comment comprenez-vous que ça peut financer etc., a demandé l’association La Vignette du Respect.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button