le procureur promet des résultats rapides sur le port obligatoire du voile

Le parlement et la justice iraniens travaillent à une interdiction du voile pour les femmes, a annoncé le procureur général, promettant des résultats rapides, sans préciser dans quel sens la loi pourrait être amendée. L’Iran est dans la tourmente depuis la mort de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée le 16 septembre après avoir été arrêtée par un adjoint de la police pour avoir enfreint le code vestimentaire de la République islamique, qui interdit aux femmes d’assister à l’audience. .

Depuis lors, les femmes iraniennes ont mené des manifestations, scandant des slogans antigouvernementaux, retirant les foulards et les brûlant. “Fonctionnement du Parlement et du pouvoir judiciaireSur cette question, le procureur général Mohammad Jafar Montazeri a été cité par l’agence de presse Asna vendredi. Il n’a pas précisé quelles modifications de la loi pourraient être apportées, d’autant plus que le président ultra-conservateur Ibrahim Raisi a déjà imposé de nouvelles restrictions vestimentaires.

Lire Aussi :  Un tableau relevé aux 1ers International Series Maroc de golf

Lutte contre la désobéissance du port du niqab.

Le voile est devenu obligatoire en Iran en 1983, quatre ans après la révolution islamique de 1979.Promouvoir la culture de la décence et du hijab.“Le procureur général a annoncé la prochaine date pour les résultats du test obligatoire du hijab.”Par exemple, nous avons eu une réunion avec la commission de la culture du Parlement mercredi et nous verrons les résultats dans une semaine ou deux.Il l’a dit dans un discours prononcé à Qom, au sud de Téhéran.

Lire Aussi :  KEYRUS - Keyrus entre en négociation exclusive afin de réaliser un investissement stratégique dans Sonum International, leader Européen dans le secteur de l'EPM et spécialiste Anaplan(R). - 20/01/2023 - 08H45

a demandé cet ultra-conservateur.Familles de martyrs“Et”Le domaine(Séminaires d’étude des valeurs islamiques chiites), appelle à l’action des instances administratives dans la lutte contre la désobéissance au port du niqab. De son côté, le président Raisi a déclaré lors d’une conférence à Téhéran samedi :Notre Constitution a des valeurs et des principes forts et immuables (…) mais il y a des manières de mettre en œuvre la Constitution qui peuvent être changées.“Depuis la mort de Mehsa Amini et les manifestations qui ont suivi, un nombre croissant de femmes se découvrent la tête, en particulier dans le nord huppé de Téhéran.

Lire Aussi :  les touristes positifs en provenance de Chine resteront en France mais recevront des "consignes pour leur isolement", assure le ministre de la Santé

Voir également – Iran : Selon les Nations Unies, plus de 300 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button