le recadrage de la mairie de Paris sur la vente du Parc des Princes et le nouveau stade

depuis hier La pression monte entre le PSG et la mairie de Paris. Sur la question de la propriété du Parc des Princes que souhaite le club de la capitale. Mais cela semblait loin d’être certain… Nasser Al-Khelaïfi frappa du poing sur la table. Et depuis, les rumeurs de changement de stade (Stade de France ou autres comme Poissy ou Saint-Cloud) vont bon train.

Les rumeurs selon lesquelles Emmanuel Grégoire, l’adjoint au maire de Paris Anne Hidalgo, ont réagi au micro de Sud Radio et la pression pour changer de camp étaient évidentes. Ce dernier doit d’abord être sûr de comprendre les exigences du PSG.

« Nous avons de bonnes relations avec le PSG, le club de la ville. Étant un club historique et entièrement financé au niveau sportif, il s’avère que le PSG a d’énormes ambitions pour le club. Alors ils veulent revaloriser le Parc des Princes, deux choses, rénové car un peu vieux. Il a été rénové au début de 2010 mais a besoin d’une rénovation plus importante. et deuxièmement L’idée est vraiment stimulante. […]Ils ont un bail de 30 ans, ils louent le Parc des Princes à la Ville de Paris, qui en est propriétaire. Mais il voulait lancer le processus d’investissement et ils ont dit – je comprends la logique de leurs actionnaires – qu’on injecterait 500 ou 600 millions d’euros pour travailler si on était propriétaire. »

Pourtant, l’adjoint au maire insiste sur le fait que la vente du Parc des Princes au PSG n’est pas une priorité du côté de la Mairie. Cela a assuré qu’il voulait continuer à louer le parc et ne succombait pas à la pression parisienne.

« Pour nous, vendre le Parc des Princes n’est pas notre principale option. C’est le patrimoine de la ville des Parisiens. Aujourd’hui, il y a un débat en cours dans toute la ville. Nous leur avons dit que nous savions qu’avant de vendre, nous devions nous mettre d’accord sur un prix. Force est de constater qu’aujourd’hui nous ne sommes pas encore au bout de ces discussions. Peut-être du chantage ? Je n’aime pas le mot chantage. mais sans aucun doute en négociation Cela peut être comparé à la pression. Je ne pense pas que ce soit la bonne méthode. Nous ne sommes sensibles à aucune pression. Et je ne suis pas sûr que cela dépende des goûts des fans de n’importe quel club… Paris. Saint-Germain et le Parc des Princes, c’est une histoire intimement liée. Peut-on imaginer l’OM quittant le Vélodrome, Lens quittant Bollaert, non (…) pour être plus précis ? Vendre le parc n’est pas notre choix prioritaire. Notre choix prioritaire est de rester dans ce mode de location. location longue durée […]Les options sont sur la table. Clairement pas à notre goût. Et ils savent »



Source

Lire Aussi :  Le Racing étrille Clermont lors de la 11e journée de Top 14

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button