L’essence de l’influence de la France à l’international ? La diaspora française !

EDITO – Les Français sont présents. Plus de deux millions de personnes le font. Dispersés dans le monde, ils ont un fort sentiment d’appartenance à la France. Mais cette diaspora est-elle utile ? Est-il influent ? Quel est son avenir ?

Au 1er janvier 2022, le Quai d’Orsay répertorie 1,6 million de personnes inscrites au registre des Français résidant hors de France. La réalité serait bien plus élevée : le nombre total de Français vivant à l’étranger est estimé à environ 2,5 millions. Définie comme des personnes dispersées dans le monde et liées à leurs origines, la diaspora est une force pour leur pays. S’il est bien considéré…

Pourquoi les Français sont-ils utiles à la France ?

Avant de parler d’influence, parlons d’efficacité. Pourquoi est-ce important que votre cousin ait créé une filiale d’une société française au Gabon, que votre nièce ait lancé sa propre marque de vêtements en Inde ou que votre fils envisage d’étudier à Abu Dhabi ?

D’abord pour l’économie française. Selon la Banque de France, les revenus des avoirs français à l’étranger rapporteront 54 milliards d’euros en 2021. Ce n’est pas tout. Aujourd’hui, il existe plus de 45 000 filiales d’entreprises françaises (comme celle de votre cousin) dans le monde. En plus de générer de la richesse, ces entreprises emploient des millions de personnes et représentent un vivier d’opportunités d’affaires. Un solide réseau professionnel français existe à l’international et pourra un jour profiter à votre fils.

Ensuite pour la diplomatie. A l’heure où tout va si vite, les Français de l’étranger sont plus que jamais les porte-parole de la France. Et parfois plus efficaces que les diplomates eux-mêmes. “Parce qu’ils ont une bonne et durable connaissance du pays dans lequel ils sont en poste, contrairement aux diplomates soumis à la circulation diplomatique.” Comme l’a souligné Eva Nguyen Binh, ancienne ambassadrice et présidente de l’Institut Français, lors d’un débat Club France Initiative. De plus, dans un contexte mondial difficile, tout Français sur place qui propose une innovation, redémarre une activité ou investit apporte sa pierre à l’édifice. Ainsi, dix femmes indiennes ont trouvé un emploi grâce à la marque de vêtements de votre nièce. Le lien entre la France et l’Inde se renforce.

Lire Aussi :  le retour de Nicolas Maduro sur la scène internationale face à une opposition divisée

Enfin, pour la culture. Un pays a une diaspora. « Un courtier en connaissances ». Les Français immigrés apportent leur culture avec eux. Sur le site, ils déballent leurs affaires, à savoir leur langue, leur mode de vie, leur éducation et leurs traditions. En respectant le pays d’accueil, la diaspora en fait la promotion. histoire française. Et si la France est l’un des pays les plus visités au monde, est-ce – en partie – grâce aux valeurs culturelles que véhiculent ses habitants ?

Femme française souriant tenant un drapeau français en Espagne.

Aujourd’hui, la France est-elle influente à l’international ?

Pour répondre à cette question, regardons les instruments d’influence dont dispose aujourd’hui la France. Le pays possède actuellement le troisième plus grand réseau diplomatique au monde après les États-Unis et la Chine. Défensivement, la France dispose d’une force de dissuasion nucléaire et siège au Conseil de sécurité de l’ONU. C’est la sixième puissance économique et la première destination touristique du monde. Ce pays est membre de nombreuses organisations politiques internationales. Ses réseaux culturels et éducatifs sont parmi les meilleurs au monde, comme en témoignent des centaines d’alliances et de lycées français.

Oui, la France a du poids à l’international. En est-il de même pour ses immigrés ? Comme nous l’avons mentionné, la diaspora française comprend environ 2,5 millions de personnes dans le monde. Mais parfois, ce n’est pas la taille qui compte. Au-delà d’un sentiment d’appartenance, chacun dans la diaspora ne devrait-il pas se sentir considéré et valorisé ? Eva Nguyen Binh explique : “Les gens doivent promouvoir leur pays, qu’ils sentent qu’on les accompagne dans leur projet et dans leur statut d’étranger”. Existe-t-il une prise en compte claire et formelle de la diaspora française ? Compte tenu d’un débat politique, pas sûr…

Lire Aussi :  Afghanistan: les universités sont désormais interdites aux femmes

Le drapeau français flotte dans la nuit noire.

Pour illustrer, prenons l’exemple de la population chinoise, l’une des plus dynamiques au monde. Environ 50 millions de Chinois à l’étranger contribuent largement au poids de la Chine sur la scène internationale. Pas seulement par leur nombre mais en les considérant précisément, et une véritable stratégie se met en place autour du rôle de la diaspora. On parle ici de “soft power” (la capacité d’influencer et d’orienter les relations internationales en sa faveur), ou selon certains experts de “hard power” (un pouvoir qui influence l’environnement politique et informationnel d’un pays). et force de perforation). Rassurez-vous, la France n’en est pas encore là, comme le souligne Eva Nguyen Binh : « Contrairement à la plupart des autres pays, la France a toujours cherché à favoriser la compréhension et le dialogue entre les peuples et les cultures afin de faire avancer ses intérêts. S’ensuit (…) “.

Pourquoi le rôle des Français est-il important ?

Dans un monde qui se remet (peut-être) lentement d’une crise sanitaire avant de plonger dans une crise économique, il serait illusoire de penser que la France puisse maintenir un certain pouvoir d’influence sans trop d’efforts. En ce sens, le gouvernement français a présenté sa vision de l’influence française à l’horizon 2050, à partir de 2022. Six points principaux sont évoqués : faire rayonner la langue française, attirer des talents et des étudiants étrangers, “relancer les activités culturelles et culturelles. Industries créatives”, des médias français. Renforcer la présence, organiser des débats d’idées et s’appuyer sur les organisations internationales. « L’une des priorités est de renforcer notre politique d’influence, à l’heure où nos rivaux en font un véritable instrument de puissance. L’influence est au cœur de batailles mondiales de plus en plus intenses.Le 4 octobre, la ministre des Affaires étrangères et de l’Europe Catherine Colonna a insisté.

Vision et initiatives pour la stratégie d'influence de la France
Vision et initiatives pour la stratégie d’influence de la France

Le rôle implicite des Français de l’étranger, que ce soit dans la vision ou les discours du gouvernement, est essentiel et inscrit. Qu’ils soient enseignants, artistes, entrepreneurs, journalistes, architectes, cuisiniers, membres d’ONG, diplomates ou étudiants (…), des millions de Français disséminés dans le monde sont dans toutes les sphères d’influence et seront au premier plan des décisions politiques. Place à l’international. Votre cousine intégrera peut-être demain un groupe de réflexion, votre fils intégrera certainement le nouveau campus de la Sorbonne à Abu Dhabi et y visitera le Louvre, et votre nièce vendra bientôt ses vêtements en Asie du Sud-Est avec le soutien de Business France. organisation qui aide les entreprises à se développer sur les marchés internationaux).

Lire Aussi :  L'intérêt de Pablo Longoria pour un international algérien

La France a-t-elle les moyens d’exercer une influence sur la scène internationale ?

Le budget 2023 du ministère des Affaires étrangères est en cours de révision en tenant compte de l’inflation. Bonne nouvelle, la masse salariale du Ministère augmente de 4%, ainsi en 2023 les ressources humaines outre-mer seront renforcées, entre autres, la création de postes dans la zone Indo-Pacifique, mais aussi l’accompagnement de volontaires et d’agents : « Une dotation sera consacré à la revalorisation des volontaires internationaux, ces jeunes collègues qui font un travail remarquable dans nos ambassades.Il y a un plan de trois millions d’euros pour harmoniser la rémunération des agents en vertu du droit local.October Initialement, a expliqué Catherine Colonna à l’Assemblée nationale.

Encore une bonne nouvelle, mission “Action extérieure de l’Etat” 2023 voit son enveloppe passer à 3,218 milliards d’euros. Programme sur “Diplomatie culturelle et influence”. 11 millions d’euros supplémentaires porteraient le bénéfice à 671,2 millions d’euros. Les réseaux culturels et éducatifs sont fortement soutenus à l’étranger. Seuls 28 millions d’euros sont consacrés aux Instituts Français et environ 6 millions aux Étihad Françaises. En 2022, le budget alloué à Business France reste largement inchangé, à environ 90 millions d’euros, y compris son financement propre.

Les ambitions sont admirables, les budgets semblent satisfaisants… Reste à savoir si la France continuera à donner à ses expatriés les moyens de faire rayonner le pays au-delà des frontières… mais surtout l’envie.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button