L’œil de l’expert | Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Tunisie qu’on aime»

Comme tous ceux qui ont regardé le match contre le Danemark, M. Ben Brahim a été impressionné par la performance de notre équipe nationale. L’ancien international nous livre son analyse.

L’équipe tunisienne du Qatar a été stupéfaite lors de sa première participation à la Coupe du monde. Une performance brillante, même au-delà de nos espérances et qui n’a pas laissé indifférent l’ancien international Mongi Ben Brahim. “Quelle performance ! Cela faisait un moment qu’on n’avait pas vu une équipe nationale compacte alterner entre le petit jeu et le long jeu, déstabilisant une équipe du Danemark composée de joueurs de haut niveau. Comme Christian Eriksen ou Andreas Christensen du Barça Établir une défense à trois, remporter la bataille du milieu de terrain autour de Ladoni et Sukhiri, donner pour la première fois à Yusuf Maskani et Essam Jabali l’attaque d’ouverture, c’était une belle découverte, qui, de plus, a permis à l’équipe d’être compacte, les idées étant donné le possibilité de garder. Ensuite, il y a les solutions, qui ont bouleversé le jeu danois orienté verticalement. Les Danois n’avaient aucune issue. La Tunisie a pris le relais, imposant un plan positif. Nos joueurs se sont arrêtés jusqu’au bout pour empêcher l’adversaire d’entrer dans la zone offensive. Il faut le faire. Soyez heureux! »

Lire Aussi :  L'arme nucléaire est-elle une arme "comme une autre" pour la Russie?

Pour notre interlocuteur, Jalil Qadri a réussi à élaborer un plan tactique en fonction des joueurs dont il dispose : « Jalil Qadri a suivi une stratégie en fonction des joueurs disponibles. Quand tu as tes joueurs Joue sur les forces et que tout l’équipage est en osmose, donc le résultat est forcément là.

Lire Aussi :  le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, et ses homologues de l’OTAN se réunissent à Bucarest

“J’étais au top”

Face à un grand nom comme le Danemark, notre sélection nationale a fourni une bonne copie aux yeux de notre expert : “Globalement, on ne peut pas dire qu’il y ait eu un quelconque échec car le jeu large a permis à toute l’équipe d’être présente et en même temps refusant une solution à un adversaire de premier ordre. Notre défense a fait son travail à la perfection. Le gardien Ayman Dahman a passé une excellente journée. Braun et Talbi ont travaillé dur, tandis que Miriah, malgré des doutes sur sa participation, était au top. Je ne peux que féliciter le national personnel technique pour avoir géré le groupe et nous avoir donné une si bonne copie », a annoncé Mongi bin Barhaim avant de poursuivre :

Lire Aussi :  combats à Donetsk, sanctions de l’UE contournées… Le point au 278e jour

Le groupe est déjà prêt pour le prochain match. Être performant à ce niveau contre le Danemark ne peut qu’augurer d’une belle performance et d’une victoire face à la sélection australienne qui nous verra affronter une équipe française en proie à des absences à répétition, notamment Benzema. Il faut être très prudent avec le grand Mbappé et l’excentrique Osmane Dembélé. La couverture sera essentielle dans la phase défensive. Contre le Danemark, on a vu notre Tunisie préférée à l’œuvre. A condition que ce soit le cas. La même chose contre l’Australie puis contre la France.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button