Lyon ne veut pas lâcher Couilloud

Le combat international de LOU Baptiste Couilloud (25 ans, 10 apparitions) avec envie d’ailleurs. Il est en pourparlers avancés avec le Stade Français, dans l’attente d’une réponse de sa part.Cependant, à Lyon, les dirigeants lyonnais n’ont pas l’intention de le laisser partir.

C’est un sujet sensible du moment lyonnais, Baptiste Couilloud portera-t-il encore du LOU la saison prochaine ? Comme le notait RMC Sport il y a quelques semaines. Demi-mêlée internationale Les réservistes ce week-end lors de la victoire face à l’Afrique du Sud (30-26) à Marseille avaient des vœux ailleurs. Un joueur qui a été formé au sein du club rhodanien dès son plus jeune âge. Aujourd’hui a montré une certaine tension dans les coulisses.

Lire Aussi :  Ligue A : le Narbonne Volley se paie Sète pour la deuxième fois en cinq jours

Alors que sa situation a été étudiée au Racing ces dernières semaines, c’est le Stade Français qui s’est occupé de lui le plus assidument possible. Un certain optimisme règne chez Laurent Labit, et le futur patron sportif Karim Ghezal en est persuadé, Couilloud n’a pas encore pris de décision formelle. Et Paris attend toujours une réponse cette semaine. Après être passé à d’autres dossiers, dont le défenseur central anglais Joe Marchant (26 ans, 15 apparitions), le Stade François a placé le Lyonnais de 25 ans en tête. Un an après le refus du joueur

Lire Aussi :  Jenia Grebennikov, sur sa situation au Zenit Saint-Pétersbourg : « On s'est posé beaucoup de questions »

Une phrase de sortie, deux visions

Parce que l’équipe nationale de 10 joueurs a choisi de prolonger le délai l’année dernière jusqu’en 2025. Techniquement, Pourra-t-il déménager l’été prochain ? Et si oui, dans quelles conditions ? Dans ce numéro, deux images s’affrontent violemment pour Couilloud et ses followers. Les joueurs sont libres de faire ce qu’ils veulent car il a signé une clause de sortie qui lui permet de partir librement. Les joueurs ont été actifs ces dernières semaines. Et c’est pourquoi le Stade Français espère bien l’attirer.

En revanche, les dirigeants du LOU montrent leurs crocs. La porte a été verrouillée trois fois. Comme indiqué, cette clause n’est documentée nulle part et n’a donc aucune valeur devant la Ligue nationale de rugby. Elle a été initiée sous seing privé par les parties. Law, le président Yann Roubert et l’actionnaire principal Olivier Ginon en feront une question de principe. Le message est clair: il ne fait aucun doute que l’un des symboles du LOU sera vu, ou il pourrait être contre un très large examen après un accord financier avec les clubs respectifs. qui n’est pas à l’ordre du jour de la réunion d’aujourd’hui Le tournoi n’est pas loin.

Lire Aussi :  Foot Mondial 2022 - Neymar s'enflamme et fait une grande annonce

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button