Microsoft prêt à investir davantage dans la pépite OpenAI

Microsoft serait prêt à miser gros sur OpenAI : le géant du logiciel envisagerait d’investir jusqu’à 10 milliards de dollars (9,34 milliards d’euros), selon des sources de médias professionnels. Sémaphore et l’agence Bloomberg, qui rapporte, mardi 10 janvier, “négociations en cours”. OpenAI ? C’est une petite entreprise californienne qui est devenue une star dans le domaine émergent : l’intelligence artificielle (IA) « générative », qui comprend avoir des produits logiciels. La société a fait sensation en lançant ChatGPT en novembre, une interface capable de générer un texte étonnant en réponse aux questions. En juillet, OpenAI avait déjà sorti Dall-E2, un outil capable de créer une image à partir d’une simple liste écrite.

A lire aussi : L’article est réservé à nos abonnés ChatGPT, un logiciel capable d’écrire des SMS déroutants
Lire Aussi :  Quand l'agroalimentaire sert de tremplin à de jeunes travailleurs autistes

Un tel investissement valoriserait OpenAI à 299 000 $. Et cela lierait davantage la startup en herbe au navire de Microsoft. En fait, le groupe de logiciels a même conclu le premier partenariat avec OpenAI en 2019, dans lequel il a rapporté un milliard de dollars. L’accord a donné accès aux serveurs du géant du logiciel et à sa puissance de calcul dans le cloud, qui est le numéro deux mondial. le même logiciel Dall-E ou ChatGPT est gourmand en calculs, ce qui est très coûteux pour OpenAI – quelques centimes pour chaque demande d’utilisateur, selon son PDG Sam Altman.

A lire aussi : L’article est réservé à nos abonnés Intelligence artificielle : ce nouveau logiciel est capable de créer des images à partir de texte
Lire Aussi :  Sommet sino-arabe : Vers une nouvelle ère de coopération - Sommet sino-arabe  - Dossier

Les détails du nouvel accord entre les deux propriétés ne sont cependant pas encore complets ni connus, prévient Bloomberg et. Sémaphore : les négociations durent depuis plusieurs mois et il n’est pas encore certain qu’elles aboutiront. OpenAI est aussi une structure atypique : elle a été fondée en 2015 en tant qu’association à but non lucratif, avec des figures “tech” : Sam Altman, du fonds Y Combinator, Reid Hoffman, du réseau social LinkedIn, Peter Thiel, le fondateur de celui-ci. . Le service de paiement PayPal est devenu un partisan de Donald Trump, ou Elon Musk, patron de Tesla, SpaceX et client de Twitter – il l’a supprimé en 2018. En 2019, OpenAI a pris la forme de paiement mais avec des bénéfices “plafonnés”. pour les investisseurs. Un partenariat avec Microsoft serait un autre “difficile”, basé sur Sémaphore : le groupe toucherait 75% des bénéfices futurs jusqu’au retour de son investissement, puis il prendrait une part sous forme partagée par OpenAI et d’autres fonds ou investisseurs, existants ou à venir.

Lire Aussi :  BMW 125i (2008 – 2013), petite rareté, gros plaisir, dès 12 000 €

Contre Google

Indépendamment des détails, Microsoft confirme sa confiance en OpenAI. Et son pari intelligent d’améliorer ses produits avec l’IA. Le groupe dirigé par Satya Nadella espère par exemple pouvoir intégrer ChatGPT au moteur de recherche Bing, selon le site. L’information + Microsoft se positionnerait face à Google, leader incontesté de la recherche mais aussi numéro trois du cloud et premier acteur de l’IA.

Il vous reste 50,11% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button