pour réfléchir à ce que l’on mange

Anthony Denon, chef exécutif et auteur de Il en reste.


Anthony Denon, chef exécutif et auteur de Il en reste.

Philippe Griller

Fils d’un chef des cafés Bouillons Chartier à Paris, formé à l’école culinaire brutale de Jean-François Piaget et d’Alain Ducasse, il dirige aujourd’hui le restaurant Baudelaire…

Anthony Denon, chef exécutif et auteur de Il en reste.


Anthony Denon, chef exécutif et auteur de Il en reste.

Philippe Griller

Fils d’un chef des cafés Bouillons Chartier à Paris, formé à l’école culinaire brutale de Jean-François Piaget et d’Alain Ducasse, il est aujourd’hui aux commandes du restaurant Baudelaire de l’Hôtel Bourgogne à Paris. Pour son premier emploi, ce chef de 34 ans très créatif écarte « Il en reste ! “. Elle a multiplié les astuces pour mettre en valeur les produits qu’on est tenté de jeter. Les pelures de carottes peuvent être transformées en bouillon, le marc de café en condiments, les pommes de terre molles en tagliatelles et le riz trop cuit en boulettes d’arancini italiennes. « J’ai voulu casser les codes du luxe en inventant des recettes qui livrent des expériences. Et qui nous font réfléchir sur notre mode de consommation.

Pour donner le coup d’envoi de l’événement, les enfants sont passés les premiers dans l’allée pour affronter la nourriture sous toutes ses formes. Elle se poursuit les samedi 19 et dimanche 20 novembre, avec la présence d’environ 80 auteurs. Il y a moins de livres de cuisine propres, mais de plus en plus de livres qui font réfléchir sur ce que l’on mange et sur son rapport à la nourriture.

Le vendredi était la journée des enfants.


Le vendredi était la journée des enfants.

Philippe Griller

“Un animal qui cuisine”

C’est le cas, par exemple, du documentariste Jean-Louis André, auteur de Tell Me What You Eat, assis à côté de l’agriculteur Roland Sales et de son Brain Chef. Le premier raconte comment notre alimentation a changé depuis la dernière guerre, le second interroge des neuroscientifiques pour comprendre pourquoi nous sommes un “animal producteur de nourriture”.

Jean-Louis Andre, auteur de Say What You Eat, et Roland Sales, auteur de The Cooking Brain.


Jean-Louis Andre, auteur de Say What You Eat, et Roland Sales, auteur de The Cooking Brain.

Philippe Griller

La journaliste Sarladaise Lucie Azema raconte l’histoire de cette boisson à travers le monde dans L’Usage du thé. Grand voyageur, il raconte l’expérience quotidienne du thé, parti de l’Orient à la conquête de l’Occident ; “Il s’agit toujours d’un moment calme dans la journée. »

Lucy Azema, auteur de Les usages du thé.


Lucy Azema, auteur de Les usages du thé.

Philippe Griller

Lauren, qui se décrit comme une “créatrice de contenu Internet”, affirme que son site Web cookandrecord.com compte un million de visiteurs. Formée d’un Master en Marketing et d’un CAP en Pâtisserie, elle utilise les retours de ses internautes pour alimenter ses posts, qu’elle se veut très concrets, en insistant sur l’essentiel.

Lauren, auteur de The Pastry Challenge.


Lauren, auteur de The Pastry Challenge.

Philippe Griller

Un fromager gagnant

Vendredi en fin de journée, le président du festival, le chef triplement étoilé Régis Marcon, a annoncé le nom du prix Lamazil, qui récompense un livre qui vient de sortir. Aux côtés de la mairesse Delphine Labelle et de l’adjoint culturel Rodolphe Delcroce, elle a révélé la difficulté de départager les neuf œuvres sélectionnées.

Regis Marko est le président d'honneur du festival.


Regis Marko est le président d’honneur du festival.

Philippe Griller

A l’issue d’un vote secret, Le Bon Savoir du fromage de Pierre Coulon (Premières Editions) l’a finalement emporté. Un choix qui couronne autant la création, présentée comme une « encyclopédie joyeuse et gourmande du fromage », que ce Nantais de presque quarante ans devenu star du fromage. Il a arrêté des études de criminologie pour devenir éleveur, a voyagé au loin pour apprendre à faire du fromage avant d’ouvrir son atelier dans le célèbre quartier de la Goutte d’Or à Paris. Son livre couvre tout, de la production à la vente, sans oublier les recettes de cuisine.

Vendredi matin, les écoliers ont dévoilé les produits de la fête.


Vendredi matin, les écoliers ont dévoilé les produits de la fête.

Philippe Griller

Des ateliers ont été créés pour les enfants.


Des ateliers ont été créés pour les enfants.

Philippe Griller

Madame Tartine

Pour le prix Dame Tartine, décerné par un vote de 335 enfants des écoles du Périgord, les biscuits L’Atelier de Marie-Laure Tombini (Editions Mango) l’ont emporté. Cette auteure et photographe explique avoir testé ses recettes à la maison pour le plus grand plaisir de ses enfants. Evelyn Dubourg, la lauréate du prix 2021, la délicieuse cantine, a fait le déplacement pour la remise des prix.

Source

Lire Aussi :  L’étonnant manège de “Petit Pierre”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button