Quimperlé. Niels Villard, un tennisman en pleine ascension

A 17 ans, Niels Villard ne mène pas la même vie que tous les lycéens. Maintenant 756e joueur national (sur 3 000 placés), il fait aussi partie des joueurs français nés en 2005. Il est classé -2/6 (il était 1/6 en septembre 2021 et 0 en mai), il a réalisé, ces derniers mois , progression rapide et escalade des rangs. Avec, en vue, l’idée de faire partie, dans quelques années, du Top 100 chez les adultes.

Pas facile pour lui de concilier son année terminale de science et technologie management et management (STMG), 20 heures de formation par semaine et ses déplacements se multiplient. Une semaine avant les vacances de la Toussaint, je suis allé participer à deux tournois à La Réunion. J’y suis resté vingt jours ; Le voyage qu’il a fait seul, mais dont il est revenu vainqueur du concours de Saint-Paul et de Saint-Denis. Ce n’est pas bien pour moi d’y aller seul, mais j’ai pu appeler mon coach après chaque match, pour entendre. Aujourd’hui, je contrôle ces hauts, mes matchs et ma récupération. Si vous êtes seul, vous utilisez les transports en commun pendant les jeux.

Lire Aussi :  Le Black Friday 2022 est là ! Les meilleures offres sont à suivre ici en direct : smartphones, Nintendo Switch, PC, TV...

Objectif : Junior Roland Garros

Au niveau scolaire, il n’est pas toujours facile de gérer le quotidien, même si le lycée Notre-Dame de Kerbertrand, où il suit un cours de tennis, lui permet une grande souplesse dans son emploi du temps. Au niveau scolaire, c’est un peu difficile à gérer, mais je n’ai pas le choix. Quand j’ai passé beaucoup de temps loin de l’école, ce n’est pas facile de m’y remettre. Cette semaine, après seulement 15 jours consécutifs, il partira dimanche, pour un nouveau match, à Saint-Grégoire. L’été, il espère décrocher une place à Roland-Garros junior. Je progresse et je travaille chaque jour pour m’améliorer, avec Thomas Le Glatin, mon préparateur physique, et Julien Lepère, mon entraîneur au TCQ.

Lire Aussi :  finalement en hausse avant les élections de mi-mandat

Après le bac, il hésite encore entre poursuivre ses études en BTS ou se consacrer au tennis. Je joue à ce jeu depuis que je suis jeune, je ne me vois pas faire autre chose. Le spectacle qu’il aura à faire avec sa famille, mais aussi avec son orientation sportive.

Lire Aussi :  Podcast – L'intelligence artificielle est-elle plus intelligente que moi? - rts.ch

Au TCQ, Evan Furness, 24 ans, qui évolue actuellement en tant que compétiteur en Pro A, a suivi un cursus scolaire jusqu’au bac avant de se lancer sur le circuit international. Aujourd’hui c’est 205e dans les équipes ATP (qui regroupe les meilleurs joueurs du monde) et poursuivre des carrières professionnelles.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button