recyclerie, location de matériel de bricolage… trois choses à savoir sur Écloz

1 Activité de recyclage

“Nous avons 25 salariés”, présente Léopold Oliva, directeur de cette entreprise d’insertion (EBE). L’objectif est d’atteindre 86 emplois en 2026, pour remettre en selle ceux qui sont privés de l’activité. Tous sont payés au salaire minimum, sur une base horaire.

Lire Aussi :  Métavers de Tinder, TinderCoin... L'entreprise abandonne tous ses projets

« On part des connaissances de chacun, développe Léopold Oliva. Par exemple, Elena et Loubna savent crocheter. Ils peuvent notamment fabriquer des accessoires pour le recyclage des t-shirts. Pour ma part, je me demande combien ils peuvent faire et s’il y a une réalité du marché. Parce que le but ultime est de vendre. »

Lire Aussi :  Les sombres prévisions du FMI pour l’économie européenne en 2023, entre forte inflation et croissance faible

C’est pourquoi Écloz a mis en place une déchetterie. Elle peut collectionner et réécrire les meubles, pour tous les prix. “Nous sommes quand même plus sélectifs qu’Emmaüs, précise toutefois le directeur. Parce que nous avons moins de capacité de stockage. »

Lire Aussi :  Starbucks: Le revirement doit encore se matérialiser, potentiel limité dans l'immédiat

La nouvelle société d'emploi Écloz propose des meubles reconditionnés.


La nouvelle société d’emploi Écloz propose des meubles reconditionnés.

David Le Deodic/SUD-OUEST

Écloz est situé au 53 rue Emile-Guichenné, à Pau.  Il dispose d'un espace de vente, de stockage et d'atelier.


Écloz est situé au 53 rue Emile-Guichenné, à Pau. Il dispose d’un espace de vente, de stockage et d’atelier.

David Le Deodic/SUD-OUEST

2 Faire un don ou louer du matériel de bricolage

Deuxième activité proposée par Écloz : la location de matériel de bricolage. « Nous sommes partis du constat que les particuliers disposent d’équipements performants qu’ils utilisent une à deux fois par an », explique Léopold Oliva. L’idée est donc de le louer.

Les bricoleurs intermittents peuvent faire confiance à leurs outils. Ils signent généralement un contrat d’un an, tout en pouvant récupérer leur appareil de temps en temps pour l’utiliser. Ils perçoivent entre 20 et 40% de commission sur la location.

“Nous nous occupons du stockage, de l’entretien, du contrôle de l’état du matériel au départ et à l’arrivée”, souligne Léopold Oliva.

Écloz a également ses propres outils à louer. Pour l’instant, l’entreprise dispose dans ses armoires d’une ponceuse girafe, d’un sécateur à chaîne, d’une déligneuse, d’une ponceuse, d’un perforateur, d’un marteau-piqueur, d’une shampouineuse à tapis ou encore d’une décolleuse à papier peint. Ce dernier coûte 10 euros par jour. Comptez 25 euros pour Karcher.

Écloz permet également la location de matériel de bricolage.


Écloz permet également la location de matériel de bricolage.

David Le Deodic/SUD-OUEST

3 Vélo taxi en décembre

Hatch vous apportera bientôt un peu d’air frais. A partir de décembre un service de vélo taxi sera mis en place. Elle se déroulera en centre-ville pour un tarif de course de 2,50 euros. Des créneaux seront dédiés aux structures de vie sociale, afin de transporter des personnes peu mobiles.

« On va chercher ce qu’on appelle des activités “interstitielles”, contextualise Léopold Oliva. C’est-à-dire qu’elles ne concurrencent pas le tissu local. »

Écloz est également actif dans l’industrie. Démonte les anciennes cabines à gaz Terega pour s’assurer qu’elles sont correctement recyclées. L’entreprise développera prochainement une activité de couches lavables pour l’agglomération paloise.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button