rejet de la plainte de l’Ordre des médecins contre le Pr Perronne

La plainte contre Christian Perron a condamné son “discours contraire à tout principe de dignité” et l’a accusé de “faire courir des risques déraisonnables aux patients” en défendant l’hydroxychloroquine.

On a appris lundi 24 octobre que la plainte déposée contre le professeur Christian Perronne en décembre 2020 par le Conseil national de la qualification des médecins (Cnom) concernant la pandémie de Covid-19 avait été dans un premier temps classée sans suite.

Les plaintes du Conseil national des ordres des médecins ont été rejetées« La chambre de discipline du conseil régional d’Ile-de-France a obtenu lundi une copie de la décision rendue publique vendredi. Contacté, le Cnom a indiqué qu’il entendait faire appel »dès que possible“.

Lire Aussi :  des premiers de cas de fontes d'adaptateurs 16 broches

“Risque déraisonnable”

Il y a près de deux ans, le Cnom a enquêté sur une série de plaintes et de rapports adressés aux médecins sur les faits et les interprétations du public sur la pandémie de coronavirus. Il a décidé de saisir la chambre disciplinaire du tribunal de première instance ou de se joindre à une plainte en cours contre six médecins, dont Christian Perron, infectiologue qui a été chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hautes ). -de-Seine).

Dans sa plainte, le Cnom a condamné ce “langage abusif qui va à l’encontre de tout principe de dignité“, aussi bien que”plusieurs codes de déontologie médicale“, et l’a accusé de”crée un risque déraisonnablechez les patients protégés par l’hydroxychloroquine. Le débat s’est terminé sur la position du professeur Perron en tant que chambre disciplinaire.n’a pas mis en péril les mesures prises par les autorités gouvernementales“, même pas promu”traitements ou procédés illusoires ou insuffisamment prouvés“.

Lire Aussi :  Réchauffement climatique: l'objectif de 1,5°C est mort, alertent des scientifiques - 27/10/2022 à 18:48

“Discussion Antivax”

Il est “spécialiste internationalement reconnu“a été”juridiqueExprimez-vous sur le sujet etétait même un devoir“, l’exemple souligne que le défendeur ne l’a pas fait”incitation à la violence, incitation à la haine, discours antivax“et lui non plus”Les collègues sont sérieusement impliquésL’infectiologue controversé Christian Perron a été démis de ses fonctions de chef de service fin 2020 après le dépôt d’une plainte par le Cnom.

Lire Aussi :  Un robot aspirateur Roomba filme une femme aux toilettes, les images partagées sur les réseaux sociaux

Depuis 2020, AFP Factual et de nombreux autres médias ont consacré plusieurs articles corroborant certaines des affirmations du professeur Perron sur les vaccinations contre le covid, de nombreux scientifiques réfutant ses propos.

VOIR ÉGALEMENT – Gestion du Covid : Eduard Philippe a obtenu le statut de témoin avec le concours du Tribunal de la République.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button