Rsum des principales informations conomiques du mercredi 26 octobre 2022

Zurich (awp) – Top des nouvelles économiques du jour :

INDUSTRIE : Le groupe industriel Sulzer peut compter sur des marchés solides. Malgré l’obstruction des perspectives macroéconomiques et les incertitudes, aucune réduction de la croissance ne se fait sentir dans les entrées de commandes, a déclaré le directeur général Frédéric Lalanne lors d’une conférence téléphonique. Les difficultés des chaînes d’approvisionnement pèseront cependant sur les ventes annuelles, c’est pourquoi la prévision pour 2022 a été revue à la baisse. L’entreprise évolue à un niveau solide, tandis qu’une discipline particulière est suivie en matière de coûts, a déclaré le directeur sortant. Le carnet de commandes actuel bénéficie de marges de « très bonne qualité », augurant de ventes prometteuses pour 2023 et 2024.

CONDITIONS : L’inflation devrait diminuer dans les prochains mois, tant en Suisse que dans la zone euro et aux États-Unis, mais à plus long terme, les anticipations ont augmenté à un niveau plus élevé, selon la dernière étude du CS-CFA. Pour l’année en cours, les analystes financiers anticipent une inflation moyenne de 3,12%, contre 2,90% lors du dernier pointage de juillet, et pour 2023 un taux de 2,38%, après 2,24%. Il est toutefois frappant de constater que près de deux répondants sur trois s’attendent désormais à un niveau supérieur à celui visé par la Banque nationale suisse (BNS).

SERVICES FINANCIERS : La déroute persistante sur toutes les classes d’actifs entre juin et fin septembre n’a pas épargné les fonds de pension. La performance annualisée des institutions de droit privé a diminué de 13,2 %, tandis que leur taux de couverture a diminué de 3,2 points de pourcentage en séquentiel, à 104,6 %. Fin 2021, ce taux représentait encore plus de 122 %. La baisse globale des classes d’actifs va de 4,83% pour les actions suisses à 0,15% pour les hedge funds. A noter que même les matières premières – qui avec une hausse de plus de 22% en rythme annuel font figure d’exception – ont marqué un temps à l’approche de l’automne, perdant de la vigueur de 1,46%, détaille Swisscanto dans le moniteur trimestriel.

Lire Aussi :  Que vont devenir les 20 268 cryptos si Bitcoin rechute ?

INTERIM : Les offres d’emploi publiées sur internet ont augmenté de 15% sur un an durant les mois de septembre et octobre, tirées notamment par l’industrie et le BTP, selon le communiqué de l’agence de recrutement Michael Page. Face aux difficultés des chaînes d’approvisionnement, les spécialistes estiment que les entreprises tentent de renforcer leurs capacités localement, indique un communiqué mercredi. Plusieurs profils ont été particulièrement recherchés en octobre, mois au cours duquel les offres d’emploi d’installateurs, d’artisans et d’électroniciens ont enregistré des hausses à deux chiffres. Les profils compétents en gestion et administration sont également très recherchés (+58,1 % en octobre sur un an) ainsi que dans le commerce de détail (+20,3 %).

CRYPTOMONNAIES : Le bitcoin repasse mercredi au-dessus de la barre symbolique des 20 000 dollars, le premier depuis près d’un mois, profitant comme les Bourses du regain d’espoir d’un ralentissement sur le front des taux. Vers 13h40, la reine des cryptomonnaies s’échangeait autour de 20 642$, en hausse de 7,6% sur une semaine. La capitalisation boursière a augmenté de 6,9% à 396 milliards.

AÉRONAUTIQUE : Boeing a essuyé une énorme perte de 3,3 milliards de dollars (presque autant en francs suisses) au troisième trimestre, principalement à cause des paiements passés sur ses programmes de défense, dont l’avion présidentiel Air Force One et le ravitailleur KC-46. “Nos revenus et nos bénéfices ont été considérablement impactés par les pertes sur les programmes de développement à prix fixe dans nos activités de défense en raison de coûts de fabrication et d’approvisionnement estimés plus élevés ainsi que de défis techniques”, indique le rapport. Message aux salariés Dave Calhoun, le patron de l’avionneur américain.

Lire Aussi :  Téhéran déclare de pas rester « indifférent » s’il était prouvé que la Russie utilise des drones de fabrication iranienne dans le conflit

BANQUES : Plus d’euros pour les nouveaux projets pétroliers et gaziers : BNP Paribas a été mis en demeure de mettre fin à son soutien à l’expansion des énergies fossiles par trois ONG qui menacent le géant bancaire d’une action en justice sans précédent contre un acteur de la finance. Oxfam, les Amis de la Terre et Notre Affaire à Tous accusent BNP Paribas d'”avoir mis le doigt sur le détonateur de ces bombes climatiques” que sont les futurs forages pétroliers et gaziers dans le monde.

ORDINATEUR : La plus grande usine d’iPhone au monde en Chine a reconnu avoir été touchée par une épidémie de cas de Covid, dans ce pays où des mesures sanitaires strictes obligent encore des dizaines de millions d’habitants à rester fermés. Située dans la ville de Zhengzhou (centre), l’usine emploie environ 300 000 personnes. Le groupe Foxconn, qui gère l’installation, a assuré que “l’exploitation et la production (…) sont relativement stables” malgré la découverte de cette épidémie.

BOISSONS ALCOOLISÉES : Le brasseur néerlandais Heineken a enregistré un bénéfice net de 2,2 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en baisse de 28,9 % sur un an après un exercice 2021 marqué par la cession de sa participation dans United Breweries. Le groupe, qui garde ses objectifs annuels “inchangés”, a enregistré une hausse de 27,5% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, portée notamment par une hausse des ventes en Asie, avec toutefois une baisse de la demande ailleurs dans le monde. a déclaré la brasserie dans un communiqué.

Lire Aussi :  Lufthansa en pole position pour prendre le contrôle d'ITA Airways ?

AUTOMOBILE : le constructeur allemand de voitures haut de gamme Mercedes-Benz a doublé son bénéfice net du troisième trimestre en glissement annuel à près de 4 milliards d’euros (3,9 milliards de francs suisses) grâce à l’amélioration des ventes, notamment en Chine, ainsi qu’à la hausse de ses prix. Malgré les tensions qui ont persisté ce trimestre sur les chaînes d’approvisionnement, le groupe allemand a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 19%, à 37,7 milliards d’euros, annoncé dans un communiqué.

BANQUES : Le britannique Barclays a vu ses bénéfices augmenter de 10 % en glissement annuel au troisième trimestre grâce à une hausse de ses revenus, mais ses provisions pour pertes sur créances ont triplé face au ralentissement de l’économie. Le bénéfice net part du groupe a atteint 1,5 milliard de livres sur les trois mois à fin septembre, pour un chiffre d’affaires de 6,0 milliards de livres, en hausse de 9%.

INTERNET ET LOGICIELS : La plateforme de musique en ligne Spotify a vu sa croissance s’accélérer au troisième trimestre et approche le demi-milliard d’utilisateurs, mais ses marges se sont rétrécies et ses pertes se sont creusées. De juillet à septembre, le numéro un mondial de la musique en ligne a gagné 23 millions d’utilisateurs actifs mensuels nets pour atteindre 456 millions au total, dont 195 millions d’abonnés payants, le reste utilisant le service gratuitement avec The ad.

awp

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button