Ukraine : 180 000 soldats russes et 100 000 ukrainiens morts ou blessés

L’armée norvégienne estime que le conflit en Ukraine a également tué 30 000 civils en un an environ.





SourceAFP


Je souscris. 1€ 1er mois


VCela fait presque un an que l’armée russe est entrée sur le territoire ukrainien. Depuis lors, environ 180 000 soldats russes ont été tués ou blessés dans les affrontements, et 100 000 ukrainiens, selon les estimations données par le chef de l’armée norvégienne dimanche 22 janvier. A ce nombre, il faut ajouter la mort de 30 000 civils. La Russie et l’Ukraine n’ont pas donné de comptes rendus fiables de leurs pertes depuis des mois.

“Les pertes russes commencent à atteindre environ 180.000 soldats tués ou blessés”, a déclaré le chef d’état-major norvégien Erik Kristoffersen dans une interview à TV2, sans préciser l’origine du chiffre. “Les victimes ukrainiennes sont probablement plus de 100 000 tués ou blessés. De plus, il y a environ 30 000 civils en Ukraine qui sont morts dans cette terrible guerre”, a ajouté le général norvégien.

En novembre, le chef d’état-major de l’armée américaine, Mark Milley, a affirmé que les forces russes avaient fait plus de 100 000 morts ou blessés, avec “probablement” un nombre similaire du côté ukrainien. Ces chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante.

L’état-major norvégien a exigé de fournir des chars à l’Ukraine.

Malgré ses lourdes pertes, “la Russie est en mesure de continuer (la guerre) longtemps”, a confirmé dimanche le chef d’état-major norvégien, citant également les capacités de mobilisation et de production d’armes de Moscou. “La plus grande préoccupation est de savoir si l’Ukraine sera en mesure de maintenir l’armée de l’air russe hors de la guerre”, qui a jusqu’à présent été largement tenue à l’écart “grâce aux défenses anti-aériennes ukrainiennes”.

Lisez aussi ceciComment mettre fin à la guerre d’Ukraine.

La plupart des attaques russes de ces derniers mois ont été menées par des missiles à longue portée.

Le général norvégien a également appelé à la livraison rapide de chars de combat à l’Ukraine, un dossier jusqu’ici largement bloqué par l’Allemagne. “S’ils doivent devenir agressifs pendant l’hiver, ils en ont besoin de toute urgence”, a déclaré Erik Kristofferson à TV2. Malgré les appels urgents de l’Ukraine et de plusieurs pays européens, Berlin a refusé vendredi de livrer son char Leopard Q. Les chars lourds sont dans les rangs de plusieurs autres pays européens, dont la Norvège, mais leur livraison à l’Ukraine est en principe soumise à un feu vert allemand.

Lisez aussi ceciLivraison de 2 chars Leopard à l’Ukraine : il s’est bloqué à Berlin.


Source

Lire Aussi :  Voilà pourquoi il faut baisser la cuvette des toilettes avant de tirer la chasse

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button