Un agent du fisc tué lors d’un contrôle fiscal dans le Pas-de-Calais

Mardi 21 novembre, l’impensable s’est produit lors d’un contrôle fiscal dans le Pas-de-Calais. Un fisc a été tué après que lui et son collègue chez un revendeur de biens d’occasion à Bullecourt se soient suicidés.

L’inspecteur en chef des finances de la victime a été retrouvé mort “Probablement d’une blessure au harpon”, a indiqué le parquet d’Arras dans un communiqué. Inspecteur “L’homme qui l’accompagnait était tellement choqué qu’il a été pris en charge par les secours. Ses jours ne sont pas en danger.”il ajouta.

Les deux “intervention à domicile effectuée pour auditer le compte” Un communiqué de presse a décrit la compagnie d’un homme de 46 ans qui les a ensuite enlevés et ligotés. “Le prévenu se serait suicidé avec une arme à feu”selon le procureur.

“Drame indescriptible”

Agent des finances du gouvernement “Il faisait juste son travail (…) Il n’est pas revenu aujourd’hui. Il a été tué dans le cadre du contrôle fiscal., a déclaré le ministre des Comptes publics Gabriel Attal, qui s’exprimait devant le Sénat en milieu de soirée. Il a mentionné “Le drame indescriptible”.

Au cours de l’enquête, selon des sources proches de lui, l’inspecteur qui l’accompagnait a été retrouvé dans la maison du charognard. “attaché à une chaise et profondément choqué”.

“Deux personnes sont mortes à l’arrivée de la gendarmerie”a indiqué une deuxième source proche de l’enquête, notant que le gendarme a été alerté peu après 18 heures. “témoin”.

La cellule de recherche de la gendarmerie des Hauts-de-France a été saisie lors d’une enquête sur le meurtre.

Lire Aussi :  images du 25 octobre, date 2023, totale, quand ?

“Homme ordinaire”

Vendeur d’occasion, divorcé père de deux enfants, “Je suis venu au village il y a quatre ans”Eric Bianchin, le maire de Bullecourt, un village de 250 habitants au sud d’Arras, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP).

Lire Aussi :  trois détenus dont Arnaud Mimran et un ex-directeur de détention jugés pour corruption

« Il a acheté une ferme qu’il vendait à la maison. Il vidait des maisons, vendait des garages et les revendait chez lui.il ajouta. « C’est un petit village, tout le monde se connaît. Je n’ai jamais eu de problème avec lui, il était serviable et terre à terre. Il a été intégré au village”poursuit le maire. Selon lui, les habitants “Je l’ai très peu vu”car “Il est parti tôt le matin pour mener à bien ses activités.”

Collègues avec qui la victime travaillait “La Direction des finances publiques du Pas-de-Calais (DDFIP) et tous les agents des finances publiques en général sont bouleversés et attristés ce soir”M. Attal a indiqué qu’il se rendrait au DDFIP à Arras mardi matin. “Ce soir, la fonction publique a le visage de ce chef de brigade”demanda-t-il avant d’inviter un moment de réflexion “en son honneur”.

Les pompiers ont été appelés vers 19h00 et découverts en début de soirée “Bullecourt a deux morts, un blessé, et est transporté.”déterminé qu’une intervention a été faite “Continuez”. Le procureur d’Arras Sylvain Barbier Sainte-Marie et le préfet du Pas-de-Calais Jacques Billan se sont rendus sur les lieux.

Lire Aussi :  des scientifiques défendent leurs collègues arrêtés en Allemagne

Vers 23h00, les gendarmes étaient toujours en poste dans le village de Bullecourt, déserté ce soir-là, et la rue était barrée des maisons des anciens trafiquants, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le monde avec l’AFP

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button