un pêcheur calaisien qui a sauvé des migrants de la noyade témoigne

Un pêcheur de Calais a sauvé ce matin la vie de trois migrants. Il a expliqué à BFMTV comment les choses se passent.

“J’ai senti que quelque chose n’allait pas.” Dimanche matin, plusieurs migrants ont tenté de rejoindre l’Angleterre en taxi boat avec l’aide de passeurs de Calais. Olivier Folke, un pêcheur de Calais, a sauvé les trois après qu’ils aient été poussés à l’eau. L’opération a-t-il raconté à BFMTV.

Dans la matinée, un pêcheur a été témoin d’une triste scène dans la ville de Calais. “Il y avait deux bateaux-taxis. Ce sont des bateaux qui restent en mer et qui sont appelés pour embarquer trois ou quatre migrants”, a-t-il expliqué. Ils navigueront jusqu’à ce que le bateau soit plein, puis ils iront en Angleterre.”

« Des centaines d’entre eux étaient sur la plage.

Mais cette fois, le pêcheur a remarqué qu’un grand nombre de migrants s’apprêtaient à tenter de traverser le passage. “Il y avait une centaine de personnes sur la plage”, écrit Olivier Folke dans deux petits bateaux. « Le premier a été chargé et abandonné. Le second a suivi », poursuit le pêcheur, puis se sentit mal.

“Je n’étais pas très loin à ce moment-là et ils criaient alors j’ai senti qu’il se passait quelque chose, limitez le combat”, a-t-il déclaré.

Le deuxième bateau s’approche du premier pour faire le “transfert, ils remettent les gens dans le deuxième bateau”. Apparemment, il y a eu une deuxième bagarre où “des gens sont tombés à l’eau mais ont réussi à se relever en tenant les saucisses”. Quelques minutes passent. Le premier bateau navigue. Olivier Folke a décidé de se concentrer sur le second.

“Puis ils se sont arrêtés d’un coup, ont crié, puis ils ont pris trois migrants et les ont jetés à l’eau sans gilet de sauvetage”, raconte le pêcheur.

Selon lui, les passeurs auraient également jeté un vélo attrapé par l’un des migrants. “Les deux autres se sont coincés sur quelque chose et ils ont essayé de sortir à la nage. Le problème, c’est qu’on était à au moins 400 mètres du bord et qu’il n’y avait pas moyen de revenir avec le courant qui descend. Ça vous emmène au large. . “

Lire Aussi :  La Jeune fille et la nuit sur France 2 : la série a-t-elle vraiment été tournée sur la Côte d'Azur ? - News Séries à la TV

“Noyer”

Un pêcheur a remarqué depuis son bateau que deux des migrants ne savaient pas nager. “Ils étaient en hypothermie, alors je les ai récupérés très rapidement.”

“J’ai eu du mal à les relever. J’ai porté le bateau aussi loin que j’ai pu. On a mis une serviette.” Appel à l’aide du troisième accident dans l’eau : “Je suis allé le voir, il savait nager un peu, mais il était complètement en hypothermie.”

Une fois les trois migrants sains et saufs, Olivier Folke repart pour le port dans cinq minutes. “Les pompiers nous attendaient, nous sommes restés vingt minutes pour les réchauffer”, raconte-t-il.

Lire Aussi :  Séance surchauffée à l'Assemblée : "Tu vas la fermer ! " lance un député sur la question des soignants non vaccinés

142 migrants ont été secourus en 24 heures

Ces tentatives d’atteindre les côtes de l’Angleterre font partie du quotidien des Kalasiens. “Mais ce n’est pas un fait quotidien de sauver des gens”, note le pêcheur, confirmant que les conditions actuelles sont trop clémentes pour tenter une traversée.

Lire Aussi :  Morning meeting AOF France / Europe - Hausse attendue sur les marchés avant la réunion de la Fed cette semaine - 31/10/2022 à 08:33

C’est le bon moment, le vent est bien placé, il n’y a pas beaucoup de courant.” Quant aux passeurs qui poussent des migrants vers la mer, “je vois ça pour la deuxième fois”, conclut Olivier Folke.

Depuis vendredi soir, 142 migrants ont été secourus près du Pas-de-Calais. Un bateau a chaviré vendredi soir et deux bateaux étaient en détresse samedi. Il n’y a pas de victimes. Selon la maire de Calais Natacha Bouchard, 500 migrants ont été secourus ce week-end.

Boris Kharlamoff avec Nicolas de Roussy, CL

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button