Une enquête ouverte, plusieurs boutiques de vente de CBD fermées en France

Dans le centre de la France, plusieurs magasins vendant principalement des produits à base de cannabidiol (CBD) ont annoncé leur fermeture. “Indéfiniment” A-t-on appris de sources pertinentes le mercredi 26 octobre 2022, à la suite d’une enquête du parquet d’Aurillac pour trafic de stupéfiants.

Deux hommes et deux sociétés ont été mis en examen jeudi 20 octobre, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le tribunal d’Aurillac, ont indiqué des sources judiciaires.

Lire Aussi :  France Pulvé de retour sur le marché de l’Automoteur Rampe Avant avec la nouvelle collection haut de gamme SPECTRE

Ces délits “Trafic de résine de cannabis ou de CBD contenant plus de 0,3% de THC (tétrahydrocannabinol)”a déclaré cette source.

Le THC est une molécule psychoactive, et en France le seuil ne doit pas dépasser 0,3 %.

Magasins fermés, site en maintenance

Elle est notamment liée à l’importation, l’acquisition, le stockage, le transport, l’utilisation, l’offre et la cession de médicaments, ainsi qu’aux “tromperies commerciales” et aux “opérations ne remplissant pas les conditions requises pour l’exercice de la profession de pharmacien”. Cette profession”. Deux jeunes hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.

Lire Aussi :  Gaël Perdriau ne démissionnera pas en cas de mise en examen

Les mêmes chaînes de magasins à Aurillac, Limoges, Montluçon (Allier), Gueret, Bourges et Vierzon (Cher) ont annoncé leurs fermetures sur les réseaux sociaux. “Indéfiniment” Un autre à Montauban (Tarn-et-Garonne) a été scellé.

C’est écrit à ce sujet sur le site de la chaîne “pour la maintenance”.

L’un des accusés plaide

L’un des accusés, un propriétaire de trois magasins de 27 ans, a contacté l’AFP. “Contester tous les faits”sans vouloir parler davantage.

Lire Aussi :  Football : L’AF Biars Bretenoux quitte la coupe de France par la grande porte

Me Xavier Pizarro, l’avocat des deux hommes, s’est refusé à tout commentaire “L’enquête est en cours”.

Fin janvier, le Conseil d’État a suspendu un décret gouvernemental interdisant la vente de plantes et de feuilles de chanvre contenant du CBD, la molécule non psychoactive du cannabis.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button